Le magazine friand de découvertes
© 2006-2021 SHUNRIZE.com

Avis : The Hot Zone, alerte au virus Ebola

Diffusée ce mois-ci sur TF1 Séries Films, The Hot Zone nous fait revivre l’émergence d’Ebola en Afrique centrale jusqu’à son arrivée aux États-Unis en 1989. Une fascinante mini-série visible en intégralité sur Salto.

Sorti outre-Atlantique en mai 2019 sur National Geographic, ce thriller scientifique puise son inspiration du best-seller de Richard Preston paru en 1994, “The Hot Zone : The History Of Ebola”. Produit notamment par Ridley Scott (Prometheus), il ne compte que six épisodes de 45 minutes. Idéal pour une séance de binge-watching !

L’ennemi invisible

Co-créée par James V. Hart (Dracula), Brian Wayne Peterson (Under the dome) et Kelly Souders (Salem), la série relate donc un pan méconnu de l’histoire épidémiologique américaine. Un effroyable récit bien réel. Celui du filovirus baptisé Ebola-Reston qui fit son apparition aux abords de Washington DC à la fin des années 80. Un terreau dramatique privilégié où un groupe de scientifiques et de soldats tentent de le confiner, alors qu’aucun remède n’est encore connu.

Sous haute tension

Dès les premières minutes, The Hot Zone fait preuve d’une redoutable efficacité. Ainsi, nous voilà précipité au cœur d’une anxiogène tragédie sanitaire. Ignorance, arrogance, mensonges et négligences face à un virus au taux de mortalité élevé. Elle nous démontre que l’agent pathogène le plus destructeur sur cette planète reste l’être humain. Un sentiment renforcé par ce que l’on a pu vivre en France ces derniers mois. Les protocoles en matière de contrôle et de gestion des épidémies n’étant pas toujours au point.

Sensibiliser le public

Et si on pense forcément au COVID-19, cette fiction nous rappelle surtout qu’Ebola continue de sévir en Afrique de l’Ouest. En février 2021, l’OMS avait effectivement placé six pays en état d’alerte, à la suite d’une résurgence de l’agent infectieux en République démocratique du Congo et en Guinée. Certes, il existe deux vaccins anti-Ebola. Mais, ils ne sont pas efficaces à 100 %. Pire encore. Homologués en novembre 2019 et mai 2020, on ignore à ce jour leur durée de protection. Sachant qu’Ebola ne connaît pas la géographie et ses limites, il serait peut-être temps de combattre plus radicalement ce fléau au multiple biotypes.

Les héros de l’ombre

Autre bonne raison de découvrir la série : son chouette casting. Après The Good Wife, Scott Free Productions fait ainsi de nouveau appel à Julianna Margulies pour incarner l’authentique lieutenante-colonelle Nancy Jaax. Connue pour ses rôles de femmes fortes, elle lui injecte son incroyable aura. Coachée en amont par cette scientifique déterminée et son neveu, spécialiste des maladies infectieuses, Margulies parait très crédible à l’écran. A ses côtés figurent aussi l’impeccable Liam Cunningham (Game of Thrones), Topher Grace (Valentine’s Day), Robert Sean Leonard (Dr. House), James D’Arcy (Agent Carter), Robert Wisdom (The Wire), ou encore Grace Gummer (The Newsroom).

Renouvelée par National Geographic, la seconde saison de The Hot Zone sera axée autour des attaques à l’anthrax aux Etats-Unis en 2001. Prévue Outre-Atlantique pour le 28 novembre 2021, elle mettra en scène Daniel Dae Kim (Hellboy) et Tony Goldwyn (Dexter).

Crédits photos – © National Geographic


En septembre, quoi de neuf sur Salto ?

Retrouve des programmes inédits sur la plateforme de streaming :

Germinal – Saison 1
France – 6 épisodes de 52 minutes
Avec Alix Poisson, Guillaume de Tonquédec, Sami Bouajila et Thierry Godard
Mise en ligne le 1er septembre

Ambitions – Saison 1
Etats-Unis – 18 épisodes de 42 minutes
Avec Robin Givens, Essence Atkins, Brian White
Mise en ligne le 03 septembre

Les Chroniques de Sherlock – Saison 1
Russie – 8 épisodes de 52 minutes
Avec Maksinm Matveyev, Vladimir Mishukov et Irina Starshenbaum
Mise en ligne le 17 septembre

Abonnement offert par Salto

Laisser un commentaire

Total
2
Share