Cap sur la Seine-Saint-Denis. Cette fois-ci, je t’embarque pour une balade à travers Pantin, Le Pré-Saint-Gervais, Les Lilas et Bagnolet. Quatre villes qui reflètent les multiples visages du nord-est parisien.

A la sortie du tramway, on prend la rue du Débarcadère pour rejoindre la gare RER où débute le balisage jaune du PR 7 que l’on suivra jusqu’à Porte de Montreuil.

Départ : Ella Fitzgerald, T3B
Arrivée : Porte de Montreuil, T3B
Durée estimée : 4h
Distance estimée : 13 km
Balisage : jaune

PANTIN

Riche de son passé industriel, l’ancien grenier de Paris a opéré une sacrée mue ces dix dernières années. A l’instar des Grands Moulins abritant désormais BNP Paribas Securities Services ou des Magasins Généraux devenus le centre de création de BETC, Pantin a ainsi réhabilité ses manufactures tout en conservant leur architecture atypique. Traversée par le Canal de l’Ourcq, la ville est également un lieu privilégié pour la détente grâce à son port de plaisance et sa base de loisirs nautiques.

bords du Canal de l'Ourcq à Pantin magasins généraux du Canal de l'Ourcq à Pantin

LE PRÉ-SAINT-GERVAIS

Bien qu’elle soit la plus petite commune de Seine-Saint-Denis, Le Pré-Saint-Gervais a mis à disposition des riverains 5 friches pour jardiner. Après être passé devant le studio des Lilas qui produit des émissions de TV et fait du lèche-vitrine à la Chocolaterie Cosme datant de 1927, on découvre que cette ville densément peuplée a aussi su préserver des quartiers plein de charme. Près de la mairie, il y a d’abord celui de la Villa du Pré, puis celui jouxtant la Cité jardin Henri Sellier (1928-1931) imaginée par l’architecte Félix Dumail.

friche jardin divers au Pré-Saint-Gervais Chocolaterie Cosme au Pré-Saint-Gervais la grande avenue Villa du pré au Pré-Saint-Gervais maison à la villa du pré pavillons de la Cité jardin Henri Sellier

LES LILAS

On grimpe un peu pour atteindre bientôt le cimetière des Lilas où est enterré l’écrivain Paul de Kock. N’hésite pas à rentrer car le sanctuaire offre une vue panoramique sur la Butte Montmartre. En longeant les tours HLM, on peine d’ailleurs à imaginer qu’autrefois ces collines étaient couvertes par un massif forestier.

vue sur Montmartre depuis le cimetière des Lilas

A défaut de bois, on découvre son patrimoine architectural : l’Hôtel de ville (1884) et sa façade d’inspiration Renaissance percée de trois portes monumentales, le Théâtre du Garde-Chasse (1903-1905) ou encore l’Hôtel d’Anglemont ayant appartenu au premier maire des Lilas.

Hôtel de ville des Lilas Théâtre du Garde-Chasse des Lilas Hôtel d'Anglemont aux Lilas

A deux pas, on aperçoit la Tour Hertzienne de Romainville conçue par Claude Vasconi. Culminant à 141 mètres de haut, elle accueille le centre de supervision des 14 000 sites de TDF ainsi que son campus dédié à l’innovation et la recherche. En contrebas, le tristement célèbre Fort de Romainville où les Allemands internèrent des milliers de personnes avant de les déporter vers les camps de concentration est fermé au public. Heureusement, notre virée lilasienne s’achève sur une note plus gaie avec le Potager des Lilas situé au cœur du Parc Lucie Aubrac.

Tour Hertzienne de Romainville Fort de Romainville potager des Lilas

BAGNOLET

Terres maraîchères, domaine des chiffonniers, berceau de Moulinex. Bagnolet a été tout cela avant d’embrasser fébrilement le tertiaire en construisant moult bureaux et tours d’habitation. La nature subsiste toutefois dans le Parc Josette et Maurice Audin où se niche le Château de l’Étang. Ne cherche pas de pièce d’eau, elle a été remblayée suite à une noyade en 1950.

Château de l'Étang Futurama dans le Parc Josette et Maurice Audin Parc Josette et Maurice Audin Église de Bagnolet

Au 9, rue Charles Graindorge, on trouve aussi Le clos à pêches. Étonnamment, si Bagnolet a des pêches sur son blason, c’est le seul mur à pêches existant ici. Ouvert au public les mercredis et samedis après-midi, ce verger est le fruit du labeur d’une association de passionnés. Chapeautée par le sympathique André Laubarie, avec qui j’ai longuement discuté, elle est d’ailleurs à la recherche de bénévoles pour entretenir ce petit havre de paix.

André Laubarie au Clos à pêches

Ensuite, on passe au-dessus de l’autoroute A3 pour atteindre le Parc départemental Jean Moulin-Les Guilands, déjà arpenté lors d’une randonnée à travers Montreuil. Bordant la Cité de la Noue où fut notamment tournés From Paris with Love et Bande de filles, l’ilot de verdure de 26 hectares offre de belles perspectives sur Paris et Montreuil.

En descendant par le sentier des ravins, on profite à nouveau de la vue tout en faisant un petit bond dans le passé. Enfin, on file jusqu’à la Porte de Montreuil où se tient comme tous les samedis un Marché aux puces.

Visiblement en pleine transition, ces villes du nord-est parisien démontrent que les jolies choses à voir ne sont pas toujours là où on les attend.

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

Laisser un commentaire