Le grand jour pour les fans de l’Univers Cinématographique Marvel est arrivé ! AVENGERS : ENDGAME sort dans nos salles ce mercredi 24 avril. Après avoir passé des mois à élaborer moult théories, ils vont enfin découvrir dans quelle direction les frères Russo vont les emmener.

Ayant eu la chance de le voir en avant-première mardi matin, je vous explique pourquoi l’ultime chapitre de la saga Avengers devrait marquer les esprits. Et ce, sans révéler quoique ce soit de sa trame narrative.

Bien qu’il soit le plus long de l’histoire des studios Marvel, avec 3h02 au compteur, le récit concocté par Christopher Markus et Stephen McFeely réussit le tour de force de ne jamais nous plonger dans l’ennui. Après avoir fait voler en éclats toutes nos certitudes en anéantissant la moitié de l’humanité au terme de INFINITY WAR, les deux scénaristes continuent de nous tenir en haleine.

Juxtaposant gigantesque spectacle qui déborde d’effets spéciaux à une charge plus dramatique, le périple cinématographique amorcé onze ans plus tôt avec IRON MAN s’achève dans un feu d’artifice d’émotions. Ici, le rire s’invite parfois, les frissons d’excitation abondent et la larme à l’œil n’est jamais bien loin lorsqu’on rentre dans l’intimité de nos super-héros endeuillés.

Emmené par un casting qui ne démérite pas, cet épilogue grandiose boucle avec panache l’arc cinématographique autour des pierres d’infinité. Faisant apparaitre Stan Lee dans un dernier caméo, il marque à la fois la fin d’une époque et l’avènement d’une nouvelle ère qu’il me tarde de découvrir.

Cette fois-ci, nul besoin de rester jusqu’à la fin du générique car il n’y a pas de scène supplémentaire. Et si on a le cœur gros à la perspective de quitter ainsi notre équipe de super-héros, on sait d’ores et déjà qu’on pourra vite se consoler avec la sortie du film bonus de la phase 3 du Marvel Cinematic Universe, SPIDER-MAN: FAR FROM HOME, prévue le 05 juillet 2019.