Démystifier les troubles psychiques sans se vautrer dans les clichés, c’est le pari réussi de MENTAL, la nouvelle série française qui débarque dès le vendredi 25 octobre sur France TV Slash.

Produits par EndemolShine (Frenchball, Dead Landes) et Black Sheep Films (Patricia Moore), les 10 épisodes de MENTAL nous précipitent donc dans l’intimité de quatre jeunes internés au sein de la clinique psychiatrique des Primevères. A l’occasion d’une projection en présence de l’équipe, j’ai pu découvrir samedi dernier les 5 premiers épisodes de cette adaptation de la série finlandaise SEKASIN.

Réalisée par Slimane-Baptiste Berhoun (Les Engagés, saison 2) et co-écrite par Marine Maugrain-Legagneur (Profilage) et Victor Lockwood (Les Bracelets Rouges), MENTAL nous invite à changer notre perception des personnes souffrant de troubles mentaux. Objets de fantasmes, de peurs et de tabous qui sont sources de grandes souffrances, elles apparaissent ici comme des exemples inspirants de courage et de ténacité. Honte, culpabilité, carences affectives, dévalorisation, sentiment de persécution ou encore hallucinations sensorielles… A travers une habile mise en scène, on expérimente le véritable tsunami d’émotions dans lequel elles se débattent et on appréhende ainsi davantage le poids de leur handicap psychique. Tandis que nos préjugés s’effacent, cette série nous amène à questionner avec une lucidité incroyable notre soi-disant normalité.

Les patients

Être confronté à des problèmes psychiques tout en faisant son entrée dans le monde des jeunes adultes, c’est un peu la double peine pour les pensionnaires de la clinique. Pour porter cette odyssée à forte charge émotionnelle, la série peut compter sur le talent et la sensibilité de Louis Peres, Lauréna Thellier, Constantin Vidal et Alicia Hava. Grâce à ce quatuor de choc, difficile de résister aux punchlines de Simon, à la fragilité d’Estelle, à l’humanité de Marvin et à la flamboyance de Mélodie. Quant aux personnages secondaires qui gravitent autour d’eux, ils ne déméritent pas. Mention spéciale pour l’énigmatique Sarah Fitri qui colle le smile à chacune de ses apparitions.

Simon – Louis Peres (Comment je suis devenu super héros)
Estelle – Lauréna Thellier (Fleuve noir)
Marvin – Constantin Vidal (100 Kilos d’étoiles)
Mélodie – Alicia Hava (L’Apparition)
Ophélie – Sarah Fitri
Robin – Guillaume Cloud Roussel (Le grand bain)
Hippolyte – Léo Grêle (Bienvenue dans la coloc)
Idriss – Salif Cisse

Le personnel soignant

Entre fermeté et indulgence, la bienveillance doit toujours être de mise aux Primevères. A leurs côtés, on découvre la complexité du soutien à apporter aux patients pour leur venir en aide, la prescription de médicaments ne pouvant à elle seule suffire à les stabiliser. Pour les incarner, on retrouve notamment l’humoriste Nicole Ferroni qui officie sur France Inter et la Youtubeuse Nadia Richard.

Ryad – Riad Gahmi
Gaëlle – Nicole Ferroni (On va s’aimer un peu, beaucoup)
Laura – Nadia Richard (Cut)
Élise – Inès Melab (Versus)
Serge Zarader – Husky Kihal (Hors Normes)
Gary – Clément Naslin (Le Grand Meaulnes)

Présentée comme étant une série pour ados, la lauréate du dernier Festival de la fiction TV de La Rochelle s’adresse finalement à un plus large public. A l’instar de MANIAC ou CRAZY EX-GIRLFRIEND dont l’héroïne souffre d’un trouble de la personnalité borderline, la nouvelle venue de France TV Slash ouvre effectivement le dialogue de façon positive en offrant des enjeux et des personnages bien plus complexes qu’on pourrait le préjuger. Tournée au sein de la Maison du Bon-Pasteur à Clermont-Ferrand, cette dramédie terriblement addictive ne te laissera pas indifférent. Rendez-vous le 25 octobre !

Crédits photos – © FTV et Shunrize.com

A propos de l'auteur

Passionnée de Pop Culture et friande d'évasion, ma curiosité n'a aucune limite.

Laisser un commentaire