Début août, j’ai découvert le portfolio d’Anthony Geoffroy. Ce talentueux artiste numérique lyonnais est un véritable maître dans l’art de la caricature et de nombreuses célébrités issues du monde de la chanson, des séries et du cinéma sont déjà passées entre ses mains expertes.

Mais ce qui étonne le plus c’est son indéniable éclectisme qu’il met au service des maisons d’éditions ou de grandes marques telles que Renault ou Disneyland Paris. Des raisons suffisantes pour vouloir en savoir plus sur lui.

Pourrais-tu te présenter ?

Illustrateur/Graphiste freelance de 29 ans, je suis dans le circuit professionnel depuis 2005. J’ai un bac en communication graphique mais pour ce qui est du dessin, je suis autodidacte. Ma notoriété sur le web, s’est faite autour des caricatures de personnalités que j’ai réalisées pour moi. Côté boulot, je m’adapte aux demandes diverses des clients. Qu’il s’agisse d’illustrations réalistes, de manga, de comics, d’Héroic fantasy ou de cartoon. Je créée également des logos et des chartes graphiques pour les entreprises et des supports de communication comme des plaquettes commerciales, brochures, cartes de visites, menus, flyers, etc…

Quels sont les artistes dont tu aimes le travail ?

Il y en a énormément. Difficile de tous les citer. Surtout que j’en découvre chaque jour grâce au net. En matière de caricature, ma première révélation a été le travail de Jean Mulatier et plus tard Sebastian Krüger, ils m’ont incontestablement influencé.


Bruce Campbell alias Ash d’EVIL DEAD

Comment arrives-tu à concilier créativité et contraintes professionnelles ?

Chaque cas est unique, bien souvent, selon un brief du client précis, j’arrive malgré tout a apporté ma touche personnelle. Ce n’est pas un frein pour moi d’avoir des contraintes, bien au contraire, j’essaie de faire au mieux avec ce qu’on m’impose. Bien souvent, j’apporte aussi des suggestions auxquelles le client ne pense pas forcément.

Tes expériences professionnelles les plus marquantes ?

J’ai eu la chance d’avoir travaillé pour de grandes enseignes. Disneyland paris a été une belle expérience pour moi. Plus récemment, j’ai travaillé avec une agence londonienne pour une campagne de pub consacrée aux J.O de Londres 2012. Beaucoup d’expériences enrichissantes et j’espère qu’il y en aura d’autres.


llustration pour la couverture du magazine Blackmamba N°5

Comment bosses-tu ?

Je travail seul, dans mon bureau. C’est important pour moi. Selon le type de commande, les logiciels varient, mais comme je fais plus d’illustration que de graphisme, je bosse a 80% sur Photoshop CS5. Le reste est réparti entre illustrator, indesign. Je possède un imac 24″ et une tablette graphique wacom bamboo fun. Je travaille souvent en musique, essentiellement des B.O. de films que j’adapte en fonction de l’atmosphère du moment que je veux créer pour mon illustration.

Dessins réalistes, logos, Heroic fantasy ou caricatures, tu es très polyvalent. Quel est ton style de prédilection ?

Ce qui me plait dans ce métier, c’est précisément de varier les styles. Ce sont des challenges pour moi et cela me permet de ne pas m’encrouter dans un style unique. Il y a des périodes aussi ou l’on a envie de s’essayer à autre chose. Les caricatures sont les seul dessins, visibles sur mon site, que j’ai fait uniquement pour moi. Ce n’est pas un style très recherché par les client ou les éditeurs. Mais, curieusement c’est ce qui m’as fait connaitre. Parfois, j’aime faire une caricature entre deux commandes différentes, cela me détend et cela fidélise aussi mes fans 😆


Adam West alias Batman

As-tu déjà pensé à t’associer avec un scénariste pour te lancer dans la BD ?

Bien sûr, j’y ai déjà pensé. Des scénaristes m’ont aussi contacté mais pour des projets qui n’ont jamais abouti car ils n’avaient pas de contact sérieux dans l’édition. À défaut d’avoir trouvé un script qui pourrait m’intéresser, je suis actuellement en train d’en écrire un, j’espère que cela va se concrétiser dans les mois qui viennent.

Pourrais-tu nous parler de ton ouvrage « World Famous Caricatures Collection & Drawing Techniques » ?

J’ai eu la chance d’être contacté par une jeune maison d’édition basé au Canada afin de publier mes caricatures dans un ouvrage original. Original dans le sens ou j’ai spécialement créer 3 caricatures pour ce livre, dont on peux voir les tutoriel vidéos et mes techniques de travail en l’achetant. Il y a a également d’autres caricatures inédites que j’ai terminé spécialement pour le livre. Pour chaque dessin un QR code vous montrera des surprises et des clin d’oeil amusant. Il existe un ouvrage papier ou l’ont peux avoir des extrait des tutoriel video, et un ouvrage digital avec toutes les vidéos en intégralité. Le livre est disponible sur http://www.sketchoholic.com/flipbook/anthonygeoffroy, Un livre pour apprendre et s’amuser !


BD réalisée pour l’ouverture officielle de l’attraction Disney « la tour de la terreur

Dans ton book figure une caricature d’Hideo Kojima, le créateur de METAL GEAR SOLID, es-tu amateur de jeux vidéo ? Si oui, quels sont tes jeux de prédilection ? Quel genre de gamer es-tu ?

J’étais un amateur jadis, mon emploi du temps actuel ne me permet plus trop de jouer à des jeux vidéo. La caricature d’Hideo Kojima était une commande pour les 25 ans du jeux « Metal Gear Solid ». J’aime encore bien les « Mario party » ou « Sonic » de temps en temps ou des lan avec des potes a s’essayer sur « Call of duty », « Serious sam » ou « Team fortress 2″… Bref je suis un gamer passif 😆

On retrouve également de nombreuses caricatures de héros de séries TV, quelles sont tes séries préférées ?

Ma série préféré est certainement LOST, j’adore aussi l’excellent BREAKING BAD, DEXTER, FRINGE, ENTOURAGE. Dans un autre registre j’adore la série british EXTRAS de Ricky Gervais et MY NAME’S EARL sans oublier KAAMELOTT et HERO CORP pour rester français. Je préfère les séries de fiction feuilletonnantes que les séries à épisode unique interminables.


Hideo Kojima – Michael C. Hall alias Dexter

Tes films cultes et les derniers films qui t’ont plu ?

Pareil, il y en a des tonnes. Le cinéma est aussi une énorme source d’inspiration pour moi. Pour taper dans les réalisateurs je dirais les Tim burton, Steven Spielberg, David Fincher, James Cameron, Frank Darabont et pour les films THE MASK, LAST ACTION HERO, MATRIX, V POUR VENDETTA, GHOSBUSTERS et bien d’autres. Récemment, j’ai beaucoup aimé LA PLANÈTE DES SINGES, LES ORIGINES. J’ai été agréablement surpris. Malgré les boulettes, j’ai bien aimé aussi THE DARK KNIGHT RISES

J’ai vu que tu avais un compte DeviantArt, quels autres sites fréquentes-tu ?

J’ai également un compte Behance Network et un compte Cgsociety. On peux me voir aussi sur des dizaines de blog. Mais je suis le plus souvent sur ma page Facebook que j’agrémente de temps en temps de dessin inédit et de mon actu. Follow me 😉

3 Réponses

  1. Tammy41

    Bonjour, Je souhaiterais concevoir un journal pour ma boite mais j’ai peur de me faire avoir. Des amis ont collaboré avec profil design et me recommande vivement cette boite. Il n’y a pas de réalisation de magazine sur leur site donc ça me rassurerais d’ avoir votre opinion pour poser les bonnes question si je les contactes. Ce domaine m’étant encore inconnu est ce qu’il y a des combines à éviter ? j’avoue que c’est encore vague pour moi et je veux pas foutre mon argent en l’aire (désolé de l’expression =) ). Merci d’avance =)

  2. Victor92

    Hello ! J’aimerais trouver un graphiste…par contre je n’arrive pas a me decidé. Quel est la différence entre un graphiste freelance et non freelance, en surfant j’ai trouvé ce site mais il me semble incomplet et n’a n’a pas résolus mes attentes.
    Au final un graphiste reste un graphiste, freelance ou non je ne comprend donc pas et que je n’arrive pas a me decider, en plus dans mes connaissances c’est 50/50, ça va du avec un freelance a toi les soucis et avec un freelance tu te fera pas entubé sur le prix jusqu’a l’agence c’est plus serieu donc bon… quelle est vraiment la difference alors svp =) ?

    • Valérie Levilain

      Bonjour Victor,
      Le terme « freelance » est simplement un statut. Un graphiste freelance est à son compte et c’est lui qui te facturera directement ses travaux. Pour ce qui est de ta dernière réflexion, tout dépend à qui tu fais appel. En effet, une agence qui a pignon sur rue n’est pas forcément gage de sérieux. Le plus simple étant de vérifier les références des graphistes/agences.