Le magazine friand de découvertes
© 2006-2022 SHUNRIZE.com

Evil saison 2 : 3 bonnes raisons de la regarder

Peu plébiscitée dans l’Hexagone, Evil est de retour sur Salto. Actuellement disponible en intégralité sur la plateforme de streaming française, cette nouvelle saison s’annonce particulièrement addictive.

Après une première saison qui a rapidement trouvé grâce à mes yeux, la dernière création de Robert et Michelle King (The Good Wife) revient pour 13 épisodes. Si tu n’as pas encore bingé cette pépite horrifique, voici 3 raisons de ne pas la laisser passer sous ton nez.

Une captivante illustration d’une sombre réalité

Au fil d’enquêtes sur des phénomènes surnaturels Evil continue de dévoiler une vision peu reluisante de l’Humanité. Racisme institutionnel au sein de la police (C is for Cop) et dans l’église catholique (E is for Elevator) ou encore uberisation du travail (Z is for Zombie). A travers des figures monstrueuses, la série incisive confronte ainsi brillamment ses protagonistes à des atrocités bien tangibles.

Des personnages de qualité

Porté par un casting remarquable, l’autre atout majeur de cette série réside sur l’ambivalence de passionnants personnages. Aux prises avec ses propres croyances, David Acosta (Mike Colter) se fait ici de plus en plus hésitant à mesure que son ordination approche. Tandis que Kristen Bourchard (Katja Herbers) se retrouve hantée par sa part d’ombre. Quant à Leland (Michael Emerson), s’il prend plaisir à jouer avec les nerfs de nos enquêteurs, il a aussi ses failles. Une seconde saison qui a également la très bonne idée de laisser plus de place à Ben Shakir (Aasif Mandvi) et à Sheryl (Christine Lahti). Deux désinvoltes qui cachent une grande sensibilité.

Note enfin qu’il s’agit de la dernière apparition de Peter Scolari dans la peau de l’évêque Thomas Marx (I is for IRS). Connu pour avoir joué dans la série Chérie, j’ai rétréci les gosses et lauréat d’un Emmy en 2016 pour son rôle de Ted Horvath (Girls), il est mort à 66 ans d’un cancer.

Une myriade de mystères

On passe à la vitesse supérieure ! En nous plongeant dans les arcanes du mal, les époux King multiplient les intrigues sans pour autant ralentir le rythme. En effet, si on en apprend plus sur la carte des sceaux ou la clinique de la fertilité, d’autres questions s’invitent à la fête. Nettement plus audacieux, le couple s’octroie même le luxe d’introduire des éléments plus effroyables et des moments burlesques (S Is For Silence). Le tout sans jamais perdre notre attention.

Tous les épisodes des 2 premières saisons étant disponibles sur Salto, j’espère t’avoir convaincu d’y jeter un œil. D’autant plus qu’une troisième salve arrive dès le 12 juin prochain aux Etats-Unis sur Paramount +.

Photos – © Paramount+ in association with King Size Productions


En avril, quoi de neuf sur Salto ?

Films ou séries. Ma sélection des sorties Salto à ne pas manquer en avril.

Chucky – Inédite en France cette série dérivée de la saga cinématographique éponyme.
États-Unis – 8 épisodes de 45 minutes
Avec Zackary Arthur, Bjorgvin Arnarson
Mise en ligne le 1er avril

Dr. House – Intégrale 8 saisons
États-Unis – 177 épisodes de 42 minutes
Avec Hugh Laurie, Robert Sean Leonard
Mise en ligne le 8 avril

Belgravia – Saison 1
Royaume-Uni – 6 épisodes de 60 minutes
Avec  Adam James, Philip Glenister, Alice Eve
Mise en ligne le 15 avril

Saga Chucky
Jeu d’enfant de Tom Holland (1988)
Chucky, la poupée de sang de John Lafia (1991)
Chucky 3 de Jack Bender (1992)
La malédiction de Chucky de Don Mancini (2013)
Le retour de Chucky de Don Mancini (2017)
Mise en ligne le 1er avril

Collection Steven Soderbergh
Hors d’atteinte (1998)
Piégée (2012)
Ma vie avec Liberace (2013)
Effets secondaires (2013)
Logan Lucky (2017)
Mise en ligne le 29 avril

Abonnement offert par Salto

Laisser un commentaire

Total
1
Share