Le magazine friand de découvertes
© 2006-2021 SHUNRIZE.com

Evil : aux tréfonds de l’âme humaine

Avis aux amateurs de frissons ! Après The Good Wife et The Good Fight, Michelle et Robert King s’essaient au thriller métaphysique avec Evil. Récemment, j’ai pu voir sa première saison disponible sur Salto. Alors, qu’est-ce que ça donne ?

Diffusés à l’origine sur CBS en 2019, ces 13 épisodes jouent efficacement avec nos repères en sondant la nature du mal. À la lisière du fantastique, notre célèbre couple de showrunners démontre ainsi qu’il ne brille pas uniquement dans les drames procéduriers.

Son pitch

Direction New York. Psychologue judiciaire, Kristen Bouchard travaillait jusqu’ici pour le bureau du procureur. Sa mission : évaluer l’état mental des accusés au moment des faits. Au cours d’une glaçante affaire de meurtre, elle fait la connaissance de David Acosta, un prêtre en formation et du pragmatique Ben Shakir. Cette rencontre amène bientôt notre cartésienne convaincue à plonger dans les dossiers occultes de l’Église catholique.

Aux frontières du réel

Possessions, miracles, mystères inexpliqués ou monstres bien humains. Que l’on soit adepte ou non du paranormal, les enquêtes de notre trio de choc ont de quoi intriguer. Effectivement, elles réussissent un numéro d’équilibriste en laissant toujours une place au scepticisme et à la croyance. Exposant les points de vue de chacun sans porter de jugement, elle sont alors propices aux questionnements.

Un récit ancré dans son époque

Qu’il s’agisse de la manière dont les Afro-Américains sont traités dans les hôpitaux («Vous avez dit Miracle»), de la responsabilité des médias («Les nouveaux Gourous», «Justice × 2») ou de l’impact de la technologie sur nos vies («Voies démoniaques», «Jeux d’enfants»), la série apporte un regard critique sur notre société et ses travers.

Un casting sans fausse note

Pour servir cette fiction bien huilée, les Kings ont fait de nouveau appel à Mike Colter (Luke Cage). Tout en force contenue, il apporte à David Acosta une profondeur et une fragilité perceptibles. Face à lui, Katja Herbers (The Leftovers) incarne une femme de poigne, à la fois engagée dans son travail et sa vie familiale. De plus, le duo peut compter sur des seconds rôles solides, parmi lesquels l’ambivalent Michael Emmerson (Person of Interest), l’attachant Aasif Mandvi (Blue Bloods) ou encore Christine Lahti (The Blacklist). Nuancés comme il se doit, tous ces personnages fonctionnent à merveille à l’écran.  

Du drame, de l’horreur, du suspense et même une pointe d’humour. Evil se dévore sans modération. La fin de la première amenant son lot de questions, je me réjouis qu’une seconde saison soit prévue. En effet, la chaîne américaine CBS a donné son feu vert pour son renouvellement peu de temps après sa diffusion. Enfin, sache aussi que la série des Kings commencera à être diffusée sur TF1 à partir du 19 mai prochain.

Photos – © CBS Television Studios in association with King Size Productions


En mai, quoi de neuf sur Salto ?

Films, séries inédites et avant-premières TV, saisons intégrales, voici les nouveautés de Salto, la plateforme de streaming.

Under The Dome – Intégrale 3 saisons
États-Unis – 39 épisodes de 42 minutes
Avec Mike Vogel, Rachelle Lefevre, Dean Norris
Mise en ligne le 12 mai

Doctor Foster – Intégrale 2 saisons
Royaume-Uni – 10 épisodes de 52 minutes
Avec Suranne Jones, Bertie Carvel
Mise en ligne le 14 mai

Charmed – Saison 1
États-Unis – 22 épisodes de 42 minutes
Avec Melonie Diaz, Sarah Jeffery, Medeleine Mantock
Mise en ligne le 25 mai

Collection Festival de Cannes
La vie d’Adèle
Amour

The tree of life
Oncle Boonmee
Le ruban blanc
Le vent se lève
L’enfant
Rosetta
Sexe, mensonge et vidéo

Mise en ligne le 07 mai

Police Academy vol. 1 à 7
Mise en ligne le 28 mai

Documentaires
Les Lycéens, le traître et le nazi.
L’histoire vraie de lycéens résistants durant la Seconde Guerre Mondiale.
Mise en ligne le 13 mai

In the French
Les coulisses de Rolland Garros
Mise en ligne le 24 mai

Abonnement offert par Salto

Laisser un commentaire

Total
338
Share