Le magazine friand de découvertes
© 2006-2022 SHUNRIZE.com

The Dark Knight Rises, un final en apothéose !

THE DARK KNIGHT RISES fait certainement partie des films les plus attendus de 2012. Entre ceux qui crient au génie en regardant 2mn de bande-annonce, les fans de Christopher Nolan qui ne peuvent concevoir qu’il puisse accoucher d’une bousasse, ceux qui rétorquent que ce sera forcément une grosse merde, les abrutis qui vous balancent des spoilers et la campagne marketing des studios Warner, il relève du véritable exploit d’échapper à tout ce battage médiatique. Mais ce troisième volet de la saga initiée par Nolan en 2005 avec “Batman Begins”, est-il à la hauteur de l’énorme buzz qui précède sa sortie ?

Conservant le même niveau de qualité et s’inscrivant dans la même veine réaliste que ses prédécesseurs, je peux vous affirmer qu’il l’est ! S’entourant d’une galerie de talentueux acteurs dont une partie du casting d’INCEPTION (Marion Cotillard, Tom Hardy, Joseph Gordon-Lewitt, Michael Caine, Cillian Murphy) , le réalisateur britannique conclut ainsi avec virtuosité les aventures de notre Chevalier noir.

Pour ce qui est des nouveaux venus, l’annonce du choix d’Anne Hathaway dans le rôle de Catwoman ne m’avait franchement pas emballée à l’époque. Moi qui portais aux nues la prestation de Michelle Pfeiffer et ne lui voyais pas de rivale (oui, je préfère oublier qu’Halle Berry s’est fourvoyée dans le navet de Pitof), j’avoue avoir été séduite par son interprétation.

Attention, ici tout n’est pas parfait notamment quand les personnages se perdent dans de longues tirades d’exposition pas vraiment nécessaires mais cela n’a pas entravé mon plaisir à suivre cet ultime opus qui réserve aux spectateurs plusieurs surprises plutôt palpitantes. Plus familière de l’univers Marvel, je suis comme la plupart des gens qui se rendront au cinéma mercredi prochain, je n’ai pas été nourrie aux DC Comics et ignore les multiples aventures du justicier de Gotham City.

Fort de ce constat, vous comprendrez aisément que je n’ai pas eu à m’insurger face à d’éventuelles omissions ou ajouts de la part du cinéaste. Nul besoin de vous spécifier que vous en prendrez plein les yeux tant l’image est soignée mais je vous recommande, si vous en avez la possibilité de le découvrir dans une salle IMAX car de nombreuses scènes ont été tournées pour ce format.

Total
0
Share