La paisible République fait désormais place à l’Empire despotique du Sith Palpatine. Épaulé par son apprenti Dark Vador et le sinistre major Tarkin, il n’a de cesse d’étendre son règne en terrorisant la galaxie. Face à tant de férocité, une opposition armée s’est alors constituée : l’Alliance Rebelle.

Bien décidée à changer la donne, elle envisage pour son premier coup d’éclat de subtiliser les plans de l’Étoile noire, une nouvelle arme redoutable capable d’annihiler toute une planète. A la tête de ce véritable commando suicide : Jyn Erso (Felicity Jones), une dure à cuire solitaire qui ne s’est jamais conformée aux règles…

L’espoir est la base de la rébellion

J’ai eu l’immense privilège de voir en avant-première ROGUE ONE, le premier spin-off de la mythique franchise intergalactique qui révèle enfin la manière dont la princesse Leia s’est retrouvée en possession des plans de l’Étoile noire.

Mis en scène par Gareth Edwards (MONSTERS), il sera à l’affiche dans l’Hexagone dès demain. Alors que les fans trépignaient déjà d’impatience de découvrir L’ÉPISODE VIII de la saga historique qui ne sortira que le 15 décembre 2017, était-ce judicieux de se disperser avec cette histoire parallèle ?

La réponse est un grand et massif OUI ! Avec sa galvanisante héroïne féminine qu’incarne Felicity Jones (QUELQUES MINUTES APRÈS MINUIT), ses nouveaux personnages soutenus par des acteurs expérimentés comme Mads Mikkelsen (DOCTOR STRANGE), ses scènes d’action dantesques et son récit captivant qui s’inscrit parfaitement dans l’univers créé par George Lucas, ROGUE ONE rafle aisément la mise.

Déployé entre LA REVANCHE DES SITH et UN NOUVEL ESPOIR, cet impressionnant film de guerre n’échappe pas aux incontournables caméos qui plairont aux fans, mais ils servent réellement sa trame.

Bien plus qu’un simple produit marketing formaté pour engranger des millions de dollars au box-office, l’œuvre de Gareth Edwards se taille ainsi une belle place auprès de ses illustres prédécesseurs.

Chirrut Imwe et Baze Malbus dans Rogue One

Deux autres films dérivés de la saga STAR WARS devraient également s’intercaler entre les prochains épisodes de la nouvelle trilogie. Un en 2018, réalisé par Phil Lord et Christopher Miller (LA GRANDE AVENTURE LEGO) qui racontera la jeunesse d’Han Solo et un autre en 2020 dont on ignore encore l’intrigue.