J’ai toujours eu beaucoup de mal à comprendre l’engouement autour des films de M. Night Shyamalan. Si LE SIXIÈME SENS était plutôt une bonne surprise, il faut bien avouer qu’une fois le twist final révélé, l’intérêt du film est passablement entamé. Et si l’année suivante, il a su me séduire une nouvelle fois avec INCASSABLE, il a en revanche perdu totalement mon adhésion en enchaînant avec SIGNES, LE VILLAGE, LA JEUNE FILLE ET L’EAU et l’ultime foutage de gueule PHÉNOMÈNES.

En me rendant la projection, j’avais décidé d’en faire abstraction et même d’oublier la mauvaise réputation outre-atlantique dont bénéficiait déjà LE MAITRE DE L’AIR. En adaptant la série animée « Avatar : The Last Airbender », M. Night Shyamalan a fait le pari de concentrer en 1h45 les 20 premiers épisodes du dessin-animé et on ne s’étonnera pas de voir l’échec pointer le bout de son nez.

Pourtant, tous les ingrédients pour faire une aventure épique étaient réunis et on était en droit de s’attendre à en prendre pleins les mirettes. Ainsi, la simple utilisation des éléments pouvait donner lieu à des scènes dantesques. Malheureusement, les effets spéciaux confiés à ILM et la photo d’Andrew Lesnie (LE SEIGNEUR DES ANNEAUX) sont dégueulassés par une pitoyable 3D.

N’étant pas une adepte du « tai-chi de l’espace », les scènes d' »arts martiaux » n’ont pas eu sur moi l’effet escompté. Quant à l’histoire, le cinéaste disposant d’un univers qui ne demandait qu’à être exploré, quitte à faire un film plus long, a choisi de nous coller des raccourcis à tout bout de champs. Résultat, il égare le spectateur non aficionados. Ajoutons à cela des dialogues risibles et nous avons là de quoi enfoncer un peu plus la carrière du réalisateur.

Selon les fans de la première heure, LE DERNIER MAITRE DE L’AIR est loin d’être à la hauteur de l’anime bien que les créateurs de la série (Michaël Dante DiMartino et Bryan Konietzo) aient participé au projet. En ce qui me concerne, si je suis dans l’incapacité de faire un comparatif avec le matériau d’origine. Je sais simplement que ce film ne laissera pas un souvenir impérissable dans mon esprit.

3 Réponses

  1. rory

    umm! 😉 cette chronique me donne envie d’économiser mon abonnement au Gaumont local :mrgreen:

  2. Déception

    🙁 je partage rarement l’avis des critiques de film, mais celui-ci je suis d’accord avec les critiques. N’allez pas le voir si vous êtes un fan de l’anime, vous serez déçus.
    Je suis allée le voir par curiosité et par amour de l’anime. Je dois dire que ce film ressemble à un jeu vidéo adapté en film un peu comme Dragon Ball. Il y a certes des passages fidèles à l’anime mais le plus gros défaut de ce film c’est le manque de jeu d’acteur, on ne croit pas à ce qu’ils disent c’est tellement plat. Mais bon, je vais attendre le second volet.