Paris, 5e arrondissement. Profitons d’une accalmie météorologique pour nous rendre à la Ménagerie du Jardin des Plantes.

Fauverie, volières, galerie des reptiles, singerie… Idéalement située en face de la gare d’Austerlitz, elle est moins chère que le Parc Zoologique de Paris et offre la certitude à ses visiteurs de voir des animaux.

Créée en 1794, cette ménagerie est l’un des plus anciens zoos du monde… et ça se voit ! Difficile d’ignorer l’étroitesse des cages et le manque indéniable de structure «naturelle».

Braconnage, incendies, déforestation, préservation des espèces, sensibilisation du public à l’environnement. J’ai beau avoir ces données dans un coin de ma tête, un pincement au cœur subsiste en pensant notamment à Nénette qui vit là depuis 44 ans.

Après la mort de son dernier compagnon en 2004 et la dispersion de sa progéniture, l’attachante orang-outan vivote désormais seule dans un enclos des plus vétustes.

En 2015, il était question de construire une volière extérieure pour la reloger mais j’ignore si c’est encore d’actualité.

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur notre Nénette, sachez qu’elle a fait l’objet en 2010 d’un documentaire réalisé par Nicolas Philibert (ÊTRE ET AVOIR, LA MAISON DE LA RADIO).

Quand je fréquente ce genre d’endroit, j’oscille toujours entre malaise et joie. Contente de pouvoir observer de près des animaux mais aussi attristée de les voir ainsi privés de leur liberté. Ici, la peine prédomine !





















© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

S’y rendre

57, rue Cuvier 75005 Paris
Transports: Métro L5 Gare Austerlitz | Bus 24, 57, 61, 63, 67, 89, 91
Horaire d’été: 9h00 – 18h00
Informations : 01 40 79 56 01 / 54 79  – Site de la Ménagerie
Tarif: 13€ | 9€ pour les visiteurs de 3 à 25 ans | Gratuit – de 3 ans

2 Réponses

  1. Nadia

    Je me souviens avoir vu une panthère nébuleuse là-bas, tellement belle…
    J’ai longtemps été partagée entre malaise et joie aussi, puis un jour je suis tombée je ne sais plus où sur une phrase, datée du futur, qui disait : « mais qu’est-ce que vous avez fait ? » en parlant de nos « relations » avec les animaux.
    Ça m’a sacrément calmée..!

    • Val

      Oui, c’est sur. A côté de cela, l’avenir de leurs congénères encore en liberté n’est malheureusement guère plus réjouissant notamment avec la pression exercée par l’Homme sur leur environnement.