Le 4 septembre dernier, un homme déguisé en panda affrontait la canicule afin de me livrer l’un des 1600 pandas miniatures qui avaient, cinq ans auparavant, envahis le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. En dehors de Twitter et d’Instagram, je n’avais malheureusement pas pu vous en parler à cause de soucis interminables avec mon fournisseur d’ADSL (merci Free).

Installé confortablement dans une caisse en bois, mon nouvel ami est donc né en 2008 de la collaboration entre la WWF, le créateur Paulo et deux artistes thaïlandais. Cette sculpture en papier mâché éco-conçue (peinte avec de la peinture alimentaire sans plomb et composée de journaux récupérés, de cartons et de papier collés à la colle de riz) symbolise non seulement l’un des 1600 derniers pandas vivants dans le monde mais aussi l’érosion toujours d’actualité de la biodiversité. Envoyée à une dizaine de figures médiatiques, cette adorable sculpture est surtout là pour nous rappeler que bien qu’il soit protégé la survie du panda reste conditionnée par la sauvegarde de son habitat.

Le 17 octobre dernier, l’antenne française de la WWF célébrait son 40e anniversaire et a pour l’occasion mis en ligne un site élaboré sur un support HTML5 : http://40.wwf.fr/fr. Cette exposition photographique qui s’articule autour de cinq grands thèmes : espèces, changement climatique, forêts, empreinte écologique, océans, eau douce évoque toutes les actions concrètes qu’elle a pu mettre en place pour conserver la diversité biologique mondiale.

Pour compléter cette expérience sensorielle interactive inédite Daniel Glynn du studio Ad Hoc films, sous la houlette de Nicolas Ngonga de chez WWF France, nous a concocté une somptueuse vidéo intitulée «Change is Already There» (le changement est déjà là). Mais trêve de bavardages, je vous laisse l’apprécier ce petit bijou.

Dès lors, si vous vous sentez concernés par les nombreux combats menés par cette ONG environnementale, n’hésitez pas à partager sur les réseaux sociaux, en utilisant le hashtag officiel #40ansWWF, le site anniversaire et cette vidéo. Cela ne prend guère de temps et vous leur montrerez ainsi votre soutien. Vous pouvez également les aider en devenant bénévole, en faisant un don (66 % du montant de votre don au profit du WWF peut être déduit de votre impôt sur le revenu.) ou/et en signant tout simplement l’une des nombreuses pétitions mises en ligne. Espérons qu’un jour un tel organisme n’est plus lieu d’exister…