Le magazine friand de découvertes
© 2006-2022 SHUNRIZE.com

GR26 : Randonnée de Rosny à Bonnières

Aujourd’hui, on entame l’avant-dernière portion du GR 26 qui court dans ce véritable poumon vert d’île de France. Comme d’habitude c’est par le Transilien qu’on arrive à notre point de départ, Rosny-sur-Seine.

Samedi 27 juin. L’été s’installant doucement, on profite donc de cette belle journée ensoleillée pour continuer notre petit périple dans les Yvelines. De Paris, il faut compter 45 minutes avec un changement à Mantes-La-Jolie pour rejoindre Rosny-sur-Seine.

Départ : Rosny-sur-Seine, Ligne J
Arrivée : Bonnières, Ligne J
Durée estimée : 6h
Distance estimée : 23 km
Balisage : blanc-rouge

LE PAYS DE SULLY

Bordé par la Seine et une forêt vallonnée de 1500 hectares, Rosny-sur-Seine se situe aux portes de la Normandie. Berceau du ministre d’Henri IV, Maximilien de Béthune, plus communément appelé Duc de Sully, ce petit village du Mantois mérite qu’on s’y attarde un peu.

Sur le quai de la gare, on aperçoit le clocher de l’Église Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Lubin. Érigée entre 1890 et 1892, cette paroisse conçue par Alfred Coulomb comprend une nef de sept travées encadrées de bas cotés et un chœur pentagonal.

Un peu plus loin, dans la rue Dethan, on découvre une ancienne pompe à godets Dragor (1930) qui permettait d’atteindre la nappe à plus grande profondeur que les pompes classiques (20 mètres et plus) sans que cela ne nécessite une grande force physique. L’inscription “Bté S.G.D.G.” qui y figure signifie “Breveté sans garantie du Gouvernement”.

Au bout de la rue, on traverse la route Nationale et longeons l’Hospice Saint-Charles (1820 – 1824). Ce bâtiment de style néo-classique commandé par l’épouse du duc de Berry est aujourd’hui un site culturel ouvert gratuitement au public.

En allant vers la Seine, on passe rapidement devant le Château de Sully (XVIe siècle). Actuellement en cours de restauration, il est inaccessible au public.

Plus bas, le chemin de halage propose une agréable promenade en bord de Seine et un bac pour traverser gratuitement la rive cet été. Une petite pause s’impose avant de rejoindre la gare et débuter enfin le sentier du GR 26.

Église Saint-Jean-Baptiste-et-Saint-Lubin à Rosny-sur-Seine Pompe Dragor de 1930 Hospice Saint-Charles de Rosny-sur-Seine portail du Château de Sully Château de Rosny-sur-Seine bords de Seine à Rosny-sur-Seine>

DÉBUT DU GR 26

Les choses sérieuses commencent par une sympathique ascension sous le cagnard. Heureusement cet effort matinal est vite récompensé par de délicieuses cerises glanées sur la route.

Après cette petite pause gourmande, direction Perdreauville et son manoir en passant par le massif forestier de Rosny. Ici, le chemin en pente est rempli de gros cailloux acérés et on fixe consciencieusement nos pieds pour ne pas risquer une douloureuse gamelle.

On débouche dans le hameau d’Apremont et on prend la rue du Manoir. Jouxtant le ru de Bléry, un lavoir fait face au Château d’Apremont, dit «Le Manoir» (XVe siècle). Propriété notamment de la Duchesse de Berry, ce corps de logis à l’architecture normande héberge depuis 1999 un couple de retraités germano-américain qui a su préserver son aspect d’origine.

On pénètre à nouveau dans la Forêt de Rosny et on suit le chemin qui mène au hameau de Belle-Côte.

En longeant la D 114, on constate à quel point les automobilistes peuvent être parfois stupides. Dépassement de ligne continue ou encore vitesse élevée, l’angoisse est ici omniprésente pour un piéton qui n’a pas le luxe de profiter d’un véritable trottoir.

cerisier à Rosny-sur-Seine Manoir d'Apremont Lavoir d'Apremont

LA GAMACHERIE

Arrivés à une ferme au toit plutôt original, on doit se munir d’un bâton pour se frayer un chemin à travers les orties.

Avec sa mare, le carrefour Dauphine est l’endroit parfait pour la pause casse-croûte !

On traverse ensuite la Gamacherie et un plateau céréalier qui conduit à Thiron. Sur la route, on croise de nombreux chevaux qui acceptent toujours avec plaisir nos poignées d’herbe fraiche.

mare du carrefour Dauphine la Gamacherie plateau céréalier de la Gamacherie

LE PLATEAU DE LOMMOYE

Une fois à Saint-Illiers-la-Ville, le paysage est nettement moins engageant car Gaz de France y gère un gigantesque centre de stockage de gaz naturel. En partie agricole, ce plateau peu peuplé est cloisonné par de nombreux petits bois.

Le Plateau de Lommoye

LA VILLENEUVE-EN-CHEVRIE

Au hameau de Ferrières, on aperçoit un troupeau de vaches en train de prendre un bain de soleil. Après avoir franchi le vallon de Boissière, le sentier s’enfonce légèrement en forêt. A partir de là, sois très attentif car l’ancien balisage subsiste encore.

vaches au hameau de Ferrières

La nature envahissante a parfois posé problème pour repérer certaines balises. Hormis le passage pas franchement indispensable à Saint-Illiers-la-Ville, c’est encore une fois une belle randonnée à faire dans les Yvelines.

Pas grand-chose à voir du côté du patrimoine culturel mais les amoureux des chevaux et de parcours champêtres seront ici aux anges. Prévoir de très bonnes chaussures car les caillasses et la dénivelée sont aussi rendez-vous !

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

Total
0
Share