Une jeune infirmière décroche un travail dans un hôpital pour enfant totalement délabré sur le point de fermer ses portes. En effet, les autorités ont détecté une étrange détérioration de la structure du bâtiment. Les derniers patients ont trois semaines pour être transférés vers des hôpitaux Londonien. Mais le processus est plus long que prévus et une série d’orages empêche les hélicoptères d’opérer le transport. Peu à peu, d’étranges événements surviennent au sein de ce bâtiment vieux de plus d’un siècle…

Après DARKNESS, le réalisateur espagnol Jaume Balagueró nous revient avec FRAGILE, sorti directement en DVD. Primé au dernier Festival du film fantastique de Gérardmer, ce nouveau métrage préfère privilégier la psychologie des personnages aux effets « boom, boom dans ta gueule ». Ainsi, les scènes qui font peur ne sont pas légion et sont disséminées avec parcimonie et intelligence. D’un sujet pourtant éculé, une histoire de fantôme qui hante le second étage d’un hôpital, Balaguero arrive ici à nous tenir en haleine tout en instaurant un climat dramatique. La direction d’acteurs est impeccable et j’ai particulièrement apprécié le jeu de Calista Flockhart. On s’interroge sur les raisons qui l’ont amenée dans cet hôpital loin de tout, sa fêlure intérieure est palpable. D’ailleurs, si vous n’avez pas aimé cette actrice dans ALLY MCBEAL, il est fort probable que vous changiez d’avis sur elle après l’avoir vu dans ce film. La musique de Roque Banos grave et lyrique renforce le caractère dramatique de l’histoire. Si vous en avez marre de voir des films où les mouvements de caméra vous filent la gerbe et où les effets surgissent toutes les trois secondes mettant inutilement à rude épreuve votre pacemaker alors FRAGILE est fait pour vous. On se laisse porter par l’histoire et l’ennui ne vient pas poindre son nez une seule seconde.

A propos de l'auteur

Passionnée de Pop Culture et friande d'évasion, ma curiosité n'a aucune limite.