En évoquant la Finlande, on pense éventuellement au Grand Nord, au froid mordant, à des paysages sauvages recouverts d’un voile blanc, aux balades en attelage de huskies ou de rennes, au village du Père Noël… mais pas à une destination estivale.

Et pourtant… Après avoir visité Suomenlinna et Seurasaari, deux de ses iles, nous voici donc de retour en plein mois de juillet dans sa capitale, Helsinki.

Préparer son voyage

Comptez normalement 3h de vol depuis Paris. A l’aller, notre vol a accusé un retard de plus de 13h et nous sommes arrivés à l’aéroport d’Helsinki Vantaa à 4h du matin…

Nous avons dû prendre un taxi jusqu’au centre-ville (45€). De retour en France, nous avons fait joué une loi européenne prévoyant une indemnité en cas de retard. Finnair nous a indemnisé rapidement. Et cerise sur le cupcake, la somme versée a remboursé notre séjour (vol + hôtel). Cela valait le coup de poireauter toute une journée à Charles De Gaulle 😆

  • Navettes Aéroport
    Depuis juillet 2015, une navette ferroviaire fait la liaison jusqu’à la capitale.
    5€/billet – Toutes les 10-20 minutes, de 4h à minuit

  • Se déplacer
    Bus, métro, tramway. Ville à dimension humaine, Helsinki est aussi très bien desservie par les transports en commun.
    2,50€/billet, 3€ si acheté à bord – https://www.hsl.fi/

Radisson Blu Seaside Hotel Helsinki (Ruoholahdenranta, 3 – à partir de 118 €/nuit– +358 20 1234707 – www.radissonblu.com/en/seasidehotel-helsinki). Desservi par les lignes 6 et 9 du tramway, cet établissement 4 étoiles est situé au niveau du quai sud-ouest de la ville.
Parfaitement insonorisée, notre chambre donnait sur la rue, avec vue sur mer. Seul bémol de notre jolie chambre standard, sa minuscule salle de bains toute carrelée.
Le petit déjeuner, servi sous forme de buffet, propose de délicieux mets locaux.
Les petits plus : le prêt de vélos, son personnel très aimable, l’ADSL et le Wi-Fi gratuits, la station de tramway Hietalahti juste en bas de l’hôtel.

Circuit pédestre

Fondée en 1550, Helsinki est une ville relativement récente, ce qui explique pourquoi elle ne regorge pas de monuments historiques.

Avec ses bâtiments d’architecture Art Nouveau, ses jolies îles et ses rues où il fait bon se promener. Cette lacune est largement compensée.

Nous logeons donc à côté du Port Ouest. Juste derrière notre hôtel, on trouve un vieux marché couvert, Hietalahden Kauppahalli. Il abrite des échoppes en bois qui propose des produits locaux et artisanaux (Ouvert 7/7 en semaine de 8h à 18h | weekend de 8h à 16h – 42, Bulevardi).

En face, un vide grenier estival tenu par des riverains ravira les amateurs d’objets vintage.




Nous poursuivons notre exploration de la ville en faisant le tour de ses galeries marchandes. Le niveau de vie étant assez élevé, ce n’est pas ici que vous ferez des bonnes affaires. Dans l’une d’entre elles, Alex prend la pose comme un Moomins.

Les rues fourmillent de gens mais personne ne nous bouscule. Ici, les filles peuvent s’habiller sexy sans risquer de se faire siffler comme un clébard. La courtoisie est de mise et c’est plutôt reposant !





Au nord de la place du Sénat dessinée par l’architecte prussien Carl Ludwig Engel se dresse la Cathédrale luthérienne de Finlande (1852).

Nous arrivons ensuite sur la place du marché où l’on peut prendre un ferry pour l’ile de Suomenlinna. Des stands de bouffe et de produits artisanaux sont installés près de la berge.

Au loin, on aperçoit la Paroisse orthodoxe Ouspenski (1868), nichée sur une colline du quartier Katajanokka.





En allant vers cette église, vous tomberez sur le petit Pont des amoureux. Indécrottables romantiques, nous y avons déposé un cadenas gravé à nos deux noms.

Après une petite pause bien méritée face à la mer, nous longeons un peu la berge jusqu’au Musée Militaire, avant de rebrousser chemin.




En remontant un peu plus à l’ouest vers le quartier de Töölö, nous croisons les fameuses girafes du Musée d’Histoire Naturelle (Ouvert 7/7 de 9h à 16h en semaine et de 10h à 16h le weekend – 13, Pohjoinen Rautatiekatu).

Un peu plus loin se cache la discrète Église de Temppeliaukio. Creusée dans la roche, cet édifice monolithique possède un singulier plafond recouvert de 22 kilomètres de fil de cuivre qui lui offre une acoustique parfaite (Ouvert 7/7 de 10 à 17h – 3, Lutherinkatu).

Enfin, nous entrons dans le Parc de Sibelius où l’on peut notamment admirer une sculpture faite de 580 tubes d’acier.



Un tiers de la surface d’Helsinki est occupé par des espaces verts. En traversant le Parc Kaivopuisto, situé dans le quartier chic des ambassades, nous assistons à une démo d’un drôle de sport, le Disc Golf. Ce jeu basé sur les règles du golf qui se joue à l’aide de disques similaires à des frisbees semble très prisé par les jeunes du coin.




Balade en vélo

Le Radisson Blu Seaside prête gracieusement des vélos à ses clients. Nous avons sauté sur l’occasion pour profiter des 750 kilomètres de pistes cyclables.

Helsinki est en train de mettre en service un système de vélo urbain semblable à Vélib’. En attendant, on trouve pas mal de boutiques de location de vélos, comptez 4€/heure en moyenne.

Les automobilistes sont ultra respectueux du code de la route, notre balade n’en était que plus chouette.

Au bord de la mer, nous remarquons des tables en bois où s’affairent deux femmes. Apparemment, l’eau de la Baltique étant peu salée, les riverains viennent y laver leurs tapis.

Nous poussons jusqu’aux installations olympiques avant de retourner à l’hôtel car il fait un peu trop chaud.






Food & Shopping

Helsinki compte plus de 1000 restaurants, mais nous avons privilégié les pique-niques pour profiter un max du beau temps et de la ville.

Près du port, nous avons picoré une délicieuse assiette de poissons sur l’un des stands de la place du marché.

Une autre fois, nous avons fait une petite pause gourmande au Café Ekberg (9, Bulevardi – Ouvert lundi au vendredi de 7h30 à 19h, samedi 8h30 à 17h et dimanche de 9h à 17h). Depuis 1861, il est renommé pour ses pâtisseries et surtout pour ce très bon gâteau Napoléon aka mille-feuille.

Gâteau Napoléon Café Ekberg

Il y a eu aussi les deux restaurants testés sur l’ile de Suomenlinna et celle de Seurasaari.

Lors de nos achats casse croute, j’ai pu minutieusement scruté les allées des supermarchés pour voir ce que les Helsinkiens achetaient.

Déclinaisons de viande de renne (vraiment pas fan), pâté d’ours (encore moins !), articles frais et healthy à profusion (miam les petites baies!), multitude de produits à l’effigie des Moomins et des Angry Birds…

Perso, j’ai surtout dévalisé le rayon confiseries car tout était vraiment trop kawaï 😜

petit déjeuner Radisson Blu Seaside Hotel Helsinki


Côté Shopping, difficile de ne pas tomber sur le gigantesque magasin Stockmann, semblable à nos Galeries Lafayette, qui occupe l’îlot urbain formé par les rues Mannerheimintie, Aleksanterinkatu, Keskuskatu et Pohjoiesplanadi.

Vous avez également les centres commerciaux Kamppi (1, Urho Kekkosen katu) et Forum (14–20 Mannerheimintie) qui proposent un vaste choix de vêtements.

Si vous souhaitez quelque chose de plus typique, rabattez-vous sur la verrerie, la céramique, les objets en bois, les liqueurs, les confitures de baies ou encore les Moomins.

La boutique Moomins est au 2e étage du Forum. Créés en 1945 par Tove Jansson, ce sont de véritables icônes en Finlande et dans les pays nordiques. Boissons, mouchoirs, mugs, friandises, vêtements, linge de maison… Nos mignons petits hippopotames sont déclinés sur tous les supports.

Sinon, vous pouvez toujours choisir un autre genre de souvenirs, comme le suggère si bien Alex ci-dessous 😆

Durant notre séjour d’une semaine, nous n’avons eu qu’une seule journée maussade. Le reste du temps, la météo était superbe.

Helsinki est une ville propre et agréable. Elle a aussi beaucoup à offrir aux amoureux de la nature. Là-bas, j’ai été très surprise de voir autant de gens se déplacer en vélo. Des vélos sans anti-vol d’ailleurs…

Ses habitants ne sont peut-être pas exubérants mais ils sont pour la plupart honnêtes et très aimables. Le retour à Paris fut un peu difficile…

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.