Après la Bossapas, on voulait tester à nouveau une randonnée un peu sportive. Ce dimanche 2 août, nous voilà donc dans le Massif des Trois Pignons pour découvrir le circuit des 25 bosses qui compte plus de 800 mètres de dénivelé positif.

L’accès en transport en commun étant une vraie galère, c’est en Zity qu’on se rend en bordure de la forêt domaniale de Fontainebleau. Si la boucle actuelle diffère un peu de celle créée dans les années 70, elle propose toujours des paysages exceptionnels.

Accès : parking de la Croix-Saint-Jérôme, 77123 Noisy-sur-École
Distance estimée : 17 km
Durée estimée : 8h
Dénivelé positif cumulé : 830 m
Balisage : rouge

Le départ se fait à 300 mètres du parking de la Croix Saint Jérôme à Noisy-sur-Ecole. Depuis le chemin de la Vallée Close, on suit ensuite à gauche les traits rouges apposés sur les arbres et les roches.

Up & Down

Pas l’temps de niaiser ! La Roche au Four et sa vue sur le magnifique domaine des Trois pignons s’offrent déjà à nous. Puis, on redescend jusqu’à une plage de sable fin, témoin de la présence de la mer Stampienne sur ce site, il y a 30 millions d’années. Ça promet !

On file vers La Justice de Chambergeot. Le soleil tape ! Dès lors, on est bien content d’alterner avec des passages couverts. Étonnamment, on croise pas mal de monde en chemin. Beaucoup de jeunes… bien plus en forme que moi 😆

C’était pas ma guerre !

Les buttes successives nécessitent effectivement une bonne condition physique. Je le constate rapidement en faisant un malaise au sommet de la Platière des Marchais. Heureusement, une pâte de fruits plus tard et ça repart !

Et voici le Rocher des Potets, puis le Pignon des Maquisards où se dresse le monument de la Résistance. Classé Réserve Mondiale de Biosphère par l’UNESCO, ce superbe site me fait presque oublier que mon corps n’est pas taillé pour la grimpette. Quant à Alex, il devait être un mouflon dans une vie antérieure…

A La Maison Poteau, je me fais piquer pour la première fois de ma vie par une guêpe. Visiblement, je n’y suis pas allergique mais la douleur bien présente sonnera l’heure de notre pause déj’.

Les batteries rechargées, on poursuit avec les Gros Sablons (Cassis, La table, Est) où le sentier se fait parfois plus étroit et les racines d’arbres forment un escalier naturel.

Vigilance maximale !

Si les côtes escarpées mettent mon palpitant de sédentaire à rude épreuve, les descentes s’avèrent aussi très compliquées car c’est une vraie patinoire. La fatigue rend bientôt mes pas moins assurés. Au Rocher de la Tortue, on décide d’abréger ma souffrance.

13 bosses sur 25 !

Certes, on est loin du compte mais je suis contente de ne pas avoir lâché dès le premier coup de mou. Escalade, sauts, passages tortueux, racines glissantes et sable qui rendent les appuis incertains. A la fois technique et très exigeant, ce parcours m’a donné de bonnes suées.

Arme-toi de chaussures avec une bonne accroche (trail ou randonnée), d’un sac à dos étroit, d’une poche à eau de 2 à 3 litres (moins encombrante qu’une gourde) car il n’y a pas de fontaine, d’un téléphone muni d’un GPS en cas d’égarement ou d’accident et surtout d’une bonne dose de courage 😉

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

Retrouve le circuit complet des 25 Bosses de Fontainebleau

Laisser un commentaire