Après nous avoir plongés dans le cruel et trash quotidien de chirurgiens névrosés avec NIP/TUCK, puis dans celui d’une chorale d’adolescents losers avec GLEE, les scénaristes Ryan Murphy et Brad Falchuk choisissent d’explorer un genre plus sombre et pour le moins inattendu avec AMERICAN HORROR STORY.

Vieille demeure, photographies de jeunes enfants, fœtus en pots, squelettes, robe blanche flottant dans les airs, silhouette tenant un taille-haie ensanglanté. Dés le générique concocté par Kyle Cooper (THE WALKING DEAD), le ton est donné ! Plus malsaine et dérangeante que terrifiante, la série s’amuse à jouer avec les codes narratifs du cinéma d’épouvante pour mettre en relief une forme d’horreur sociale, campée au sein des tabous les plus puissants de la société américaine.

Au programme de cette première saison qui compte seulement 12 épisodes : familles dysfonctionnelles, pulsions suicidaires, avortements, infidélité, sadomasochisme, homosexualité, fétichisme, scarification, maladie mentale, quête de célébrité et revenants.

Une histoire au long cours, complète et totalement autonome qui ravira ceux qui n’aiment pas les séries interminables.

Malgré son rythme parfois languissant, AMERICAN HORROR STORY captive le spectateur jusqu’au dénouement final grâce à sa forme atypique, son esthétique léchée et son excellent casting qui a déjà fait ses preuves au cinéma (Jessica Lange vue dans TOOTSIE, KING KONG) et à la télévision (Connie Britton de FRIDAY NIGHT LIGHTS, Dylan Mc Dermott de THE PRATICE et Frances Conroy de SIX FEET UNDER).

La saison 2, AMERICAN HORROR STORY : ASYLUM a débuté le 17 octobre dernier et mettra en scène les effrayants pensionnaires d’un asile psychiatrique. Si l’intrigue est différente, on retrouvera avec plaisir au générique une partie de la distribution de la première saison comme Jessica Lange, Zachary Quinto ou Frances Conroy aux côtés de Chloë Sevigny (BOYS DON’T CRY), James Cromwell (THE ARTIST), Joseph Fiennes (SHAKESPEARE IN LOVE) ou encore Adam Levine (le chanteur de Maroon 5).

J’ai vraiment hâte de voir ce que cela donne !

Le coffret comprend 3 Blu-ray. Le premier contient les épisodes 1 à 5 ainsi que le commentaire audio de l’épisode « La Maison ». Le second les épisodes 6 à 10. Quant au dernier Blu-ray, vous y trouverez les épisodes 11 et 12 ainsi que 3 bonus.

Notez que lors du lancement du menu « Épisodes », un bref résumé de chaque épisode est proposé. J’aime particulièrement l’option « mode saison complète » qui permet de regarder tous les épisodes sans interruption et qui sauvegarde l’endroit où l’on s’est arrêté pour une reprise ultérieure. Cela évite de se demander « c’était quoi le dernier épisode que j’ai vu déjà ? ».

Cette édition nous propose également de créer nos signets ou marques-pages tout au long des épisodes. Sachez qu’ils sont stockés dans la mémoire tampon du lecteur Blu-ray et qu’ils entraînent des temps de chargements des disques plus long qu’à l’accoutumée.

• Commentaire audio
Épisode »La Maison » par Ryan Murphy
• Documentaires
– « Derrière la peur » le making of d’American Horror Story, 26mn
– « La Maison de l’Horreur présentée dans le Eternal Darkness Tours à Hollywood », 6mn
– « Rencontrez les fantômes de la Maison », 14mn
– La scène d’ouverture, 8mn

Bourrés de spoilers, les suppléments s’attardent sur les sombres secrets qui peuplent la maison et les coulisses du tournage d’AMERICAN HORROR STORY à travers les interviews des acteurs.

A propos de l'auteur

Passionnée de Pop Culture et friande d'évasion, ma curiosité n'a aucune limite.