En Colombie-Britannique, les alentours de la Transcanadienne nous réservent encore pas mal de belles surprises. Pour le second tronçon de notre road trip, nous arpenterons environ 810 kilomètres de cette route emblématique. Un parcours marqué par l’époque des pionniers et la ruée vers l’or.

Nous quittons ainsi le joli port de Salmon Arm pour rejoindre Kamloops où nous passerons la nuit. C’est parti pour 95 kilomètres !

Dormir dans un Ranch

A 15 minutes du centre-ville. Niché sur un domaine de 22 hectares, le South Thompson Inn (3438 Shuswap Road, Kamloops, BC V2H 1T2, Canada – à partir de 79€ la nuitée – www.souththompsonhotelkamloops.com) offre une vue imprenable sur les montagnes et la rivière Thompson.
En arrivant, on a l’impression d’être sur les terres de la famille Ewing de la série DALLAS.

Restaurant, boutique souvenir, piscine et jacuzzi extérieurs. Il est également possible d’y faire avec supplément du golf, de l’équitation, du vélo-cross et du canoë.

Notre chambre et son balcon aménagé donnent sur les montagnes. La vue est vraiment magnifique !
Côté équipement, nous avons la climatisation, un sèche-cheveux, des peignoirs éponge, une TV, le Wi-Fi gratuit, des produits de bain, une bouilloire avec thé et café. Et comme souvent durant notre séjour, il y a deux lits… Pas terrible lorsqu’on est en lune de miel, heureusement que nous avons de la ressource 😜

Le soir, nous troquons shorts et t-shirts pour des pantalons et manches longues. Rien à voir avec le froid. Au bord de l’eau, les moustiques ne font pas de cadeau.
Ici, nous croisons Bronze, Pez et Andy, les chevaux de l’hôtel, des vaches mais aussi une bande de lamas.
Le staff de l’hôtel nous propose de faire griller des Chamallows sous les étoiles. Glissées entre un biscuit et un carré de chocolat, ces guimauves ne feront pas long feu 😋

Cette nuit-là, nous dormirons comme des loirs. Après un solide petit-déjeuner, il est déjà temps de repartir de cette superbe propriété.







Kamloops

59 kilomètres de plus au compteur. Nous voici à Kamloops Lake, à l’Ouest de la ville où fut tournée le dernier POWER RANGERS. Résultant d’un élargissement de la rivière Thompson, ce panorama fait de collines, de forêt, de canyons en grès et de pâturages nous laisse bouche bée.

Forcément, on comprend mieux pourquoi les natifs de la région, la tribu Secwepemc (ex-Shuswap) nommèrent la région Tk’emlups (rencontre des eaux).



Lytton

A 132 kilomètres de là, nous découvrons l’une des plus anciennes communautés d’Amérique du Nord. Située au confluent de la rivière Thompson et du fleuve Fraser, cette ville était un centre de services et d’approvisionnement durant la ruée vers l’or.

Aujourd’hui, Lytton est surnommée la capitale du rafting. En effet, des milliers de personnes débarquent ici entre mai et septembre pour faire le plein de sensations fortes.

Quelques clichés et nous visitons le Lytton Museum & Archives (420 Fraser St, Lytton, BC V0K 1Z0, Canada – Entrée gratuite – lyttonmuseum.ca).
Construit en 1942 par le chemin de fer national canadien, il abrite des documents, des reliques et des photos datant de 150 ans. N’hésitez pas à poser des questions aux bénévoles, ils adorent ça 😜








Hell’s Gate

Encore 55 kilomètres sur la Transcanadienne avant d’atteindre la porte de l’enfer. Grâce au Hell’s Gate Airtram (43111 Trans-Canada Hwy, Boston Bar, BC V0K 1C0, Canada – www.hellsgateairtram.com), nous allons survoler les eaux bouillonnantes du fleuve Fraser.

Le téléphérique traverse les gorges étroites et rocheuses d’un canyon à 153 mètres de profondeur. Plus de 760 millions de litres d’eaux vives se déversent ici par minute quand les niveaux atteignent leur maximum au printemps. De là-haut, c’est rudement impressionnant !

L’attraction existe depuis juillet 1971, toutefois l’histoire d’Hell’s Gate remonte à 1808. Cette année-là, l’explorateur Simon Fraser traversa le canyon au moyen d’échafaudages, aidé par des Amérindiens de la région.

Sur place, il y a un restaurant, une boutique d’artisanat, un centre d’infos sur le cycle de vie des saumons et la Fudge Factory.
Inscrite dans le Guinness book des records, cette confiserie propose par moins de 231 saveurs de Fudge. 🍬
Cette douceur anglo-saxonne hyper calorique est réalisée avec du beurre, du sucre, du lait et du chocolat. Nous avons testé deux saveurs : beurre de cacahuète et noisettes. C’était beaucoup trop sucré et limite écœurant !










Hope

Nous continuons de longer le fleuve Fraser. Au bout de 54 kilomètres, nous atteignons la ville de Hope. Capitale de la sculpture de bois à la tronçonneuse, elle est surtout connue pour avoir accueilli en 1981 le tournage du mythique RAMBO avec Sylvester Stallone.

Vancouver

153 kilomètres nous séparent de Vancouver, une chouette ville où nous aurions aimé passer davantage de temps.

Un climat doux toute l’année, 22 parcs dont l’un des plus grands parcs urbains du monde, 4 000 restaurants, bistros et cafés, une cité à dimension humaine où tout est prévu pour se déplacer sans voiture ainsi qu’une riche offre culturelle (plus de 150 galeries, musées, théâtres et clubs). Cernée à la fois par l’océan Pacifique et les montagnes, elle a effectivement de nombreux atouts.

Impossible de tout voir en une journée. Nous nous sommes donc contentés du quartier historique de Gastown avec ses rues pavées, sa fameuse statue de Gassy Jack et son étonnante horloge à vapeur, du front de mer avec le Cauldron construit pour les JO 2010 et l’immense orque en pixel art, et pour finir de Stanley Park avec ses plages et son ensemble de mâts totémiques représentant l’art autochtone des différentes régions de la province.











Nous dînons sur la presqu’île de Grandville au Dockside, le restaurant du Grandville Island Hotel (1253 Johnston St, Vancouver, BC V6H 3R9, Canada – à partir de 40$ le menu – docksidevancouver.com).
Au menu : des produits frais et de saison (le marché couvert se trouve juste à côté), des plats savoureux (leur saumon est délicieux), des serveurs au top et surtout de grandes baies vitrées qui offrent l’une des meilleures vues de False creek.

Nous passons la nuit au Ramada Inn Suites Downtown (1221 Granville St, Vancouver, BC V6Z 1M6, Canada – à partir de 196€ la nuitée – www.ramadavancouver.com). A 23 minutes en voiture de l’aéroport international et à 9 minutes à pied de la plage, l’hôtel se trouve dans la partie sud du centre-ville.

Petit déjeuner copieux servi dans le chaleureux bar-grill irlandais Morrissey’s, Wi-Fi gratuit, télévision, bouilloire, sèche-cheveux, produits de bain. Nous avons testé deux types de chambres alors si vous voulez de l’espace, de la luminosité et ne pas entendre le bruit du système de ventilation ou de la discothèque, optez pour une chambres en étage élevé qui donne sur la rue.

A 4h du centre de Vancouver, on peut également prendre le ferry et visiter Vancouver Island :

Alors qu’en France, je préfère largement les petites routes aux autoroutes, la grandiose Transcanadienne m’a démontré qu’on peut allier vitesse et attractivité. Je ne suis pas prête d’oublier ce joyau national ponctué d’innombrables spots qui invitent à la randonnée et à l’observation de la faune sauvage 🍁

Avez-vous déjà emprunté la Transcanadienne ou une route tout aussi légendaire (Route 66 – USA, Route 40 – Argentine…) ?
Ce genre d’expérience vous tente-t-elle ?

Laisser un commentaire