Tributaires des transports en commun et déjà utilisateurs du service Vélib’, nous étions ravis d’apprendre qu’un service équivalent mais cette fois-ci avec une voiture serait proposé en île de France. On s’y voyait déjà !

A nous les escapades jusqu’au Ikea le plus proche, les courses en gros pour faire des économies et les retours de soirée sans attendre le providentiel Noctilien ou encore les balades improvisées en banlieue.

Abonnés depuis le 17 janvier 2012 au service Autolib, nous avons attendu plus d’un an d’utilisation afin de vous proposer un retour d’expérience bien plus complet qu’une simple utilisation à la journée ou lors des premiers mois d’exploitation du service.

S’abonner

Les abonnements Autolib’ sont proposés à la journée, à la semaine ou au mois. Nous avons opté pour l’abonnement annuel à 12€/mois. A chaque trajet, il faut ajouter à cela un coût minimum de 3,32€ pour les 20 premières minutes qui sont indivisibles puis 5€/demi-heure facturée au prorata.

Après l’inscription en ligne, nous nous sommes rendus directement dans l’une des stations d’abonnement Autolib’ (Cf. Image ci-dessous) munis de notre carte bancaire pour finaliser notre pré-abonnement. Sur place, nous été mis en contact avec un conseiller via un visiophone. Nous avons scanné notre pièce d’identité et notre permis de conduire afin de recevoir un badge provisoire, le définitif étant envoyé par voie postale dans un délai de 2 semaines. Le fameux sésame en main, nous n’avions plus qu’à nous diriger vers notre BlueCar.

Apparemment certains utilisateurs ne savent pas garer une voiture

Fiche technique

Type : électrique
Puissance : 50 kW
Transmission : traction
Boîte : automatique
Dimensions (L/l/h) : 3 650 x 1 700 x 1 610 mm
Coffre : 350 l
Poids : 1 120 kg
0-60 km/h : 6,3 s
Vitesse : 130 km/h (bridée)
Émissions de CO2 : 0

Comment ça marche ?

Notez que contrairement à ce qu’affirme la vidéo ci-dessus, le capot de la borne où est logé le câble d’alimentation se referme rarement tout seul. Il faut également souvent le retenir en même temps que vous rangez le câble pour éviter qu’il ne se rabatte violemment sur vos doigts. Bon nombre d’utilisateurs font l’impasse dessus mais lors de la prise du véhicule, il est impératif de faire un rapide état des lieux pour signaler le moindre problème (propreté ou casse) à l’assistance Autolib en appuyant sur le bouton bleu situé à l’intérieur de la voiture.

Au début, nous avions un peu d’appréhensions au sujet de la restitution du véhicule. Toujours cette peur d’un bug informatique qui ne prendrait pas en compte le fait que nous aurions raccroché notre BlueCar ou encore l’impossibilité de la raccrocher, ce qui entrainerait une facturation de malade. Mais jusqu’à présent les rares fois où nous avons eu un souci lors du raccordement, l’assistance à toujours rapidement palié au problème.

Coût annuel

Nous nous servons de la BlueCar essentiellement le soir et le weekend. Sans nous restreindre nous avons ainsi payé 1271€ sur une année (abonnement + consommation), soit 105€/mois, ce qui équivaut au prix d’une place de parking au mois à Paris… Il faut également prendre en compte que vous n’avez pas à ajouter à cette dépense l’assurance automobile, l’essence, la carte grise, l’entretien du véhicule, le contrôle technique et les éventuelles réparations ou encore la vignette.

Verdict

LES POINTS POSITIFS
  • Facile à conduire et à prendre en main
  • Boite automatique appréciable dans les embouteillages
  • Voiture silencieuse
  • Voiture surélevée par rapport à une voiture ordinaire
  • Coffre suffisamment grand pour mettre vos courses mensuelles
  • Une bonne autonomie pour les trajets interurbains. Dans Paris, il est ainsi rare d’utiliser plus de 5% des capacités de la batterie.
  • Le GPS intégré qui nous indique la borne la plus proche de notre destination pour restituer notre voiture
  • Les fonctions du GPS sont régulièrement mises à jour (Indication des stations de métro/RER/tram, points d’intérêts…)
  • L’autoradio
  • La prise USB (pratique pour recharger son portable)
  • La possibilité de réserver sa place de parking à l’arrivée 1h30 à l’avance via le GPS intégré
  • La possibilité de réserver sa voiture 30 minutes avant via le site internet ou l’application Smartphone
  • Lorsqu’une borne est vide, possibilité de réserver une voiture dans une autre station à proximité via la borne centrale
  • Les places réservées aux Autolib’ dans Paris (Pas de parcmètres à payer)
  • Le SMS que vous recevez lors d’une utilisation prolongée d’une BlueCar.
  • Le SMS vous indiquant votre consommation en euros d’Autolib’ après avoir raccroché le véhicule
  • Les économies réalisées en matière de carburant dont le prix augmente sans cesse
  • L’assistance téléphonique 24h/24 et 7j/7. L’opérateur toujours aimable qui vous rappelle sur votre portable si vous n’avez pas réussi à le joindre immédiatement.
LES POINTS NÉGATIFS
  • Pas d’airbag côté passager
  • Les sièges arrières ne sont pas rabattables (certaines expéditions chez Ikéa ont failli être compromises, nos cartons rentrant de justesse)
  • Mauvaise isolation phonique entre le moteur et l’habitacle passager même si le bruit est moins important qu’un moteur non électrique
  • GPS trop bas
  • La propreté de certains véhicules laisse parfois à désirer. Canettes, papiers, mouchoirs usagés… Beaucoup d’utilisateurs ont l’air d’oublier que ce véhicule n’a pas une fonction auto-nettoyante.
  • L’approvisionnement des stations
  • Encore beaucoup de villes en île de France non desservies
  • Difficulté pour se garer en banlieue. En effet, alors que dans la Capitale les stations sont souvent vides ou peu encombrées, on rencontre souvent un problème de trop-plein dans les stations de banlieue.
  • Les autres voitures qui se garent sur les places Autolib’

Globalement, nous sommes plutôt satisfaits de ce service. La plupart des griefs portés à son encontre découlent d’éléments extérieurs. En effet, pour ce qui est par exemple des voitures garées sur les emplacements réservés ou la saleté des voitures, Autolib’ ne peut pas être tenu responsable de ces incivilités. D’ailleurs, cette tendance à salir ce qui ne nous appartient pas n’est pas l’apanage unique de l’Autolib’, il suffit de constater les dégâts causés par ses utilisateurs dans les métro/Bus/RER…

Quant à l’absence de station dans certaines villes, Autolib’ ne peut rien entreprendre sans l’accord des mairies concernées. Notez qu’à chaque fois que nous avons rencontré un problème, l’assistance a toujours tout mis en œuvre pour nous aider. A l’avenir, il serait intéressant d’autoriser les autolib’ à emprunter les voies de bus et d’augmenter l’effectif de la hotline pour que l’attente soit moins longue.

2 Réponses

  1. LARUELLE CHRISTOPHE

    5 heures au téléphone, 4 tentatives d’offrit un abonnement pour noel, 4 refus, résultat 4 fois 80 euros débités sur mon compte pour aucun resulats