Alliant la dynamique d’une grande ville à la tranquillité de la campagne, Oslo propose de chouettes balades aux amoureux de la nature.

En été, la capitale de la Norvège possède une douceur de vivre insoupçonnable. En effet, le Gulf Stream lui confère des températures agréables et ses longues journées permettent de profiter des activités en plein air jusque tard dans la nuit.

Aujourd’hui, je vous emmène randonner le long de la rivière Akerselva qui relie le fjord d’Oslo au lac de Maridalsvannet.

Départ: Vaterlandsparken (Métro 1, 2, 3, 4 ou 5 Grønland)
Arrivée : lac Maridalsvannet (Bus 54 Kjelsås stasjon)
Distance estimée : 11 km

Surnommée le «poumon vert d’Oslo», la rivière Akerselva est bordée de sentiers accessibles aux piétons et cyclistes, d’aires de baignade et de quartiers résidentiels.

L’expédition débute au parc Vaterlands, juste derrière l’hôtel Radisson Blu Plaza. Cette portion nous fait penser immédiatement à nos premières balades sur le Canal de l’Ourcq.









On arrive au pont Ankerbrua qui relie le centre-ville à Grünerløkka. Datant de 1926, il est agrémenté des bronzes de Dyre Vaa. Chaque sculpture représente un héros de conte de fées norvégien.

L’ancien quartier ouvrier est devenu le QG des hipsters et des amateurs de street art. Faisant partie de cette dernière catégorie, j’ai improvisé plus tard un shooting photo à Igens Gate avec ma blogueuse mode favorite 😆

Notez qu’un marché de fripes s’installe le dimanche devant le café-restaurant Blå (Brenneriveien 9c) à partir de 12h.









Dans le Parc Grünerhagen, des osloïtes grillent tranquillou leur barbaque sur des « engangsgrills » (barbecue jetable dispo dans les supermarchés pour 15 NOK). Forcément, ça nous donne la dalle !

A quelques pas de là, voici Vulkan, un quartier en pleine reconversion. Bâtit sur d’anciennes friches industrielles, il est le fruit d’un projet d’urbanisme écolo. Il possède ainsi sa propre centrale énergétique alimentée par des puits géothermiques et des capteurs solaires.

Hôtel design, écoles, bureaux, galeries d’art, appartements, bonnes tables. Dans ce petit périmètre se niche également un marché couvert haut de gamme, le Mathallen.

Au cœur de ce temple du fooding, on jette notre dévolu sur les succulentes tapas du Barramon (pintxos endive manchego et serrano (59 NOK) + pintxos au foie gras (75 NOK) + pintxos aux crevettes (59 NOK) + pintxos au saumon (75 NOK) + 2 bières San Miguel 25cl. (54 NOK) = 322 NOK)







Le ventre plein, on traverse Kuba park. Puis, on enjambe la rivière via le pont Aamodt.

S’ensuivent les parcs de Myraløkka et Bjølsendumpa. Entre deux grondements de cascades, on continue d’observer le contraste entre la nature et les traces d’un passé industriel.













La verdure laisse place à Nydalen, le nouveau quartier d’affaires d’Oslo desservit par le métro 4 et 5.

Un bassin aménagé permet aux résidents de faire trempette. Appréciable avec les 30°c de cette après-midi.

Peu à peu, la flore sauvage reprend enfin ses droits. Cela grimpe pas mal par moment mais l’endroit est tellement beau qu’on oublie vite la fatigue musculaire.






Avant d’atteindre l’ancienne scierie de Frysja reconvertie en salle de banquets, on achète une lefse épaisse fourrée à la crème au supermarché REMA 1000 (Kjelsåsveien 160). Une spécialité norvégienne pas mauvaise mais hyper sucrée !

A l’extrémité nord de la rivière, on rejoint une base de loisirs où les gens se baignent ou s’adonnent à la pêche.

A quelques mètres de là, voici l’immense lac de Maridalsvannet. Cette réserve d’eau potable est colonisée par les moustiques et on est bien content d’avoir un stick aux huiles essentielles pour s’en protéger.

On décide de faire le retour à pied pour profiter encore de ce fantastique paysage. Mais si vous avez la flemme, vous pouvez prendre le bus 54 à Kjelsås stasjon (derrière le Musée norvégien des sciences et de la technologie) qui vous amènera au centre-ville.







Cette coulée verte donne un aperçu de la beauté naturelle d’Oslo. Ici, les petits marcheurs apprécieront de pouvoir fractionner leur balade grâce aux transports en commun disséminés le long du parcours.

Pour finir, sachez que chaque 21 septembre des torches sont allumées le long de la rivière de 20h à 23h afin de célébrer l’équinoxe d’automne. Des animations sont aussi prévues entre Oset Kjelsås et Schous kulturbryggeri.

Prochaine échappée verte dans la ville du tigre :  la forêt de Nordmarka. 🐯🌱


Laisser un commentaire