Le magazine friand de découvertes
© 2006-2021 SHUNRIZE.com

L’Etrange Festival 2012 – La Nuit Zombie

Dans le cadre de L’Étrange Festival 2012, une Nuit Zombie était proposée au Forum des Images de Paris.

Dés 00H30, nous avons pu découvrir quatre long-métrages consacrés à cette thématique : “Zombie Ass : Toilet of the Dead”, “Cockneys Vs Zombies”, “Gangsters, Guns & Zombies” et “Ozombie”. Je n’ai pas pu voir ce dernier, la médiocrité du 3e film ayant eu raison de ma patience. Visiblement, je n’ai pas raté grand chose car “Ozombie” était encore plus pitoyable.

ZOMBIE ASS : TOILET OF THE DEAD

Chez Shunrize, nous savons qu’en matière de cinéma de genre les japonais sont totalement niqués du cerveau et ce n’est vraiment pas pour nous déplaire, bien au contraire.

Noboru Iguchi (The Machine Girl, Mutant Girls Squad, Karate-Robo Zaborgar) ne déroge pas à la règle et nous a concocté pour son nouveau film un délirant cocktail de zombies, de culs, de nichons, de dialogues débiles et de créatures grotesques.

Après l’anus qui cachait une tronçonneuse ou une mitraillette, le réalisateur nippon a choisi d’explorer davantage cet orifice afin d’y installer un ver parasite qui zombifie les êtres humains. Entre lancés de matière fécale, cortège de pets odorants et claques sur les fesses, on s’amusera du décalage permanent d’une héroïne assaillie par des questions existentielles.

Les amateurs d’humour scato, de mauvais goût, de vulgarité et d’absurdités seront aux anges quant aux autres, ils seront abasourdis par tant de bêtises délivrées à la seconde. Vous voilà prévenu… Cela dit le titre du film et la bande-annonce ne prend pas vraiment le spectateur au dépourvu. Un film a consommer définitivement à plusieurs.

COCKNEYS VS ZOMBIE

Structurellement, le film n’a rien d’original, une grande partie de l’humour du film résidant dans l’affrontement entre ces zombies et ces vieux Cockney (la classe ouvrière résident dans l’East End) qui ne reculent jamais devant un combat.

De plus, on ne peut s’empêcher de le comparer à “Shaun of the Dead”. Mais, le plaisir est bel est bien là, notamment grâce à la performance d’Alan Ford (“Snatch”, “Strippers vs Werewolves”) et le soin avec lequel le réalisateur allemand Matthias Hoene aborde des clichés pourtant éculés.

GANGSTERS, GUNS & ZOMBIES

Cette production britannique à micro-budget suit cinq gangsters en fuite dans un monde envahie par les zombies. Si le pitch ressemble étrangement à celui de “Cockney Vs Zombies”, il est vraiment très loin d’être aussi divertissant. Qui plus est, entre les zombies qui se tapent des sprints à la Usain Bolt, le maquillage au ketchup et le jeu approximatif des acteurs, le spectateur aura un peu l’impression qu’on se fout de lui. Passez votre chemin.

Comments are closed.

Total
0
Share