Aujourd’hui, nous partons à la découverte des saveurs hivernales imaginées par le Chef étoilé Laurent André. Direction le Café de la Paix situé sur la place de l’Opéra de Paris, à l’angle du boulevard des Capucines.

Combien de fois sommes-nous passés devant sans oser y entrer ? Vu sa notoriété, on l’imaginait trop guindé ou encore piège à touristes.

Acteur de la vie parisienne depuis 1862, ce mythique café a eu parmi ses célèbres habitués Oscar Wilde, Flaubert, Zola, Maupassant

Célébré par Walt Disney dans LES ARISTOCHATS, il hébergea également dans ses sous-sols en 1896 les projections d’Eugène Pirou qui exploita notamment l’un des premiers films érotiques (LE COUCHER DE LA MARIÉE d’Albert Kirchner).

Au rez-de-chaussée d’un luxueux immeuble haussmannien abritant l’Intercontinental Paris Le Grand. Un immense sapin de Noël trône à l’accueil. Réalisées par la parfumerie Fragonard, ses décorations s’inspirent des imprimés du Musée Provençal du Costume et du Bijou.

Moulures, colonnes, lustres, plafonds peints, fresques classées aux murs. Cet antique écrin lui donne tout de suite une ambiance feutrée très agréable.


Premier bon point. Bien que la clientèle afflue sans cesse, le personnel reste souriant et professionnel. S’informant régulièrement de notre bien-être, il prend aussi le temps de nous détailler les plats.

Conçus à partir de produits frais et de saison, les plats sont à 97% «fait maison». Au lendemain de Noël, on décide de se faire plaisir en commençant par une demi-douzaine d’Huitres Gillardeau ® et le velouté du jour qui mêle truffe et foie gras. Un vrai régal !

Le tempo entre les plats est impeccable. On continue notre odyssée gastronomique avec un succulent saumon d’Islande grillé et un paleron de bœuf «Black Angus» parfaitement cuit. En revanche, je ne suis toujours pas fan des patates à la vapeur.

En guise de dessert, Alex se contente d’un café. Je me laisse tenter par un classique de la pâtisserie française : l’opéra revisité par Sophie de Bernardi, la nouvelle chef pâtissière, qui fit ses classes auprès de Michel Troisgros. Et tandis que je déguste ma douceur chocolatée, Alex a la surprise de voir son expresso accompagné de deux clémentines et madeleines. Chouette attention !

Idéal pour un déjeuner chic et romantique, le Café de la Paix a autant ravi nos papilles que nos yeux. Démocratisant la gastronomie traditionnelle grâce à des tarifs accessibles (menu plat-dessert à 39€), cet établissement classé au monument historique a également fait plaisir à notre portefeuille. Conquis, on pense même revenir lorsqu’il fera beau afin de profiter de sa verrière .
Notez enfin qu’ici la réservation est fortement conseillée.

❄ Menu d’Hiver ❄

  • Suggestion du jour : Velouté de panais à la truffe avec sa cane rôtie et son foie gras
  • 6 Huîtres Gillardeau Creuses n°3
  • Dos de saumon d’Islande grillé et pommes vapeur, sauce oseille
  • Paleron de «Black Angus» et pommes de terre rôties ail et citron, béarnaise
  • Opéra café
  • Café
  • 1 bouteille d’eau pétillante
    Total : 121€

Café de la Paix
5, place de l’Opéra 75009 Paris
Horaires : 12h00 à 15h00 et de 18h00 à 23h30
Réservation : 01 40 07 36 36 | reservation@cafedelapaix.fr
www.cafedelapaix.fr
💰 Menu d’Hiver à partir de 39€/personne

4 Réponses

  1. joyfuldreams

    Je passe devant très souvent, car j’habite dans le coin, mais je n’y suis jamais rentré haha. Ce n’est pas tellement le côté restaurant qui m’attire, mais plus la terrasse qui donne sur l’Opera 🙂 Peut-être cette été, si la terrasse n’est pas trop pleine comme à chaque fois.
    Bisous !

    Répondre
    • Val

      Coucou Mélanie bis 😀
      Jusqu’ici j’avais peur que ce soit un attrape touristes comme il y en a des tonnes à St Michel.
      J’espère que cet été il va réitéré l’opération de l’an dernier. Apparemment, le Café proposait 6 recettes de coupes glacées particulièrement attrayantes
      Belle journée 😉

      Répondre
    • Val

      Hello Mélanie,
      Merci d’être passée par ici.
      20 ans à passer devant, fallait vraiment que je teste 😀

      Répondre

Laisser un commentaire