Présenté dans plusieurs festivals internationaux dont ceux de Deauville et Tribeca, MY FRIEND DAHMER de Marc Meyers (HOW HE FELL IN LOVE) débarquera en exclusivité sur la plateforme française de SVoD e-cinema.com le 2 mars prochain.

Inédit dans nos salles, ce film troublant retrace la dernière année de lycée de Jeffrey Dahmer, l’un des plus célèbres tueurs en série de l’histoire des États-Unis.

Inspiré du roman graphique éponyme de son ex-camarade de classe Derf Backderf, il nous emmène ainsi dans une petite ville de l’Ohio à la fin des années 70.

Bien avant d’assassiner dix-sept personnes ou d’être surnommé par les médias « le cannibale du Milwaukee ». Jeffrey Dahmer (Ross Lynch, TEEN BEACH MOVIE) était visiblement un adolescent mal dans sa peau.

« J’AIME VOIR CE QUI SE CACHE A L’INTÉRIEUR »

A la maison, Joyce (Anne Heche, VOLCANO), sa mère dépressive et Lionel (Dallas Roberts, Dallas Buyers Club), son père obnubilé par le travail, ne cessent de se disputer. Seul David (Liam Koeth) son petit frère, semble avoir toute leur attention.

Insondable et solitaire, Jeffrey occupe son temps libre en dissolvant des cadavres d’animaux trouvés au bord de la route.

A l’école, il fait du tennis et joue dans la fanfare. Pourtant, il passe aussi inaperçu. Jusqu’au jour où il se met à faire le pitre dans les couloirs…

Avant cela, je n’avais jamais entendu parler de Jeffrey Dahmer. Pour info, ses meurtres perpétrés entre 1978 et 1991 s’accompagnaient de viols, démembrements, nécrophilie et cannibalisme. Dahmer fut condamné à 957 ans de prison en 1992. Deux ans plus tard, il mourut sous les coups d’un de ses codétenus.

Sauf erreur de ma part, c’est la première fois qu’un film s’intéresse à sa jeunesse. En 2002, DAHMER de David Jacobson avec Jeremy Renner exposait effectivement ses crimes sordides. Tandis qu’en 2012, le documentaire THE JEFFREY DAHMER FILES de Chris James Thompson s’articulait autour de son arrestation.

Ici, ne vous attendez pas à des scènes de meurtre, de sexe et encore moins de cannibalisme. Tourné notamment dans la véritable maison des Dahmer, le métrage dépeint surtout les prémisses d’une obsession pour la mort et la violence.

Abordant tour à tour le laxisme du système éducatif, un climat familial toxique, des amitiés à sens unique et l’absence systématique de référent, il pourrait éventuellement mettre le spectateur mal à l’aise. Néanmoins, MY FRIEND DAHMER montre aussi le côté manipulateur, le besoin de contrôle et le manque d’empathie inhérents à Jeffrey. Des traits de caractères propres au serial killer.

Regard intense, posture avachie et démarche de zombie. Dans le rôle-titre, Ross Lynch, chanteur et ancien membre de l’écurie Disney Channel, s’avère saisissant. A voir !

Film d’1h47 disponible sur e.cinema.com – 4,99 € la séance

2 Réponses

  1. joyfuldreams

    Le film à l’air d’être intéressant. J’aimerais beaucoup le voir 🙂 Surtout que voir Ross Lynch dans un rôle comme ça attire ma curiosité, car ça change de Disney Channel haha.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.