Après notre escapade de deux jours dans la région Flamande, on quitte Bruges en voiture pour rejoindre la Wallonie. 200 kilomètres plus tard, nous voici à Liège. Depuis Paris, il faut compter 2h20 en prenant le Thalys à Gare du Nord.

Premier bon point, il y a une dizaine de parkings répartis dans le centre. Ce jeudi 9 août, la « Cité ardente » semble bien morne et ce même dans Le Carré, un quartier piétonnier où l’on trouve des dizaines de bars. Probablement vibre-t-elle davantage le weekend. Dès lors, que faire à Liège le temps d’une journée ?

SE PROMENER LE LONG DE LA MEUSE

Pour profiter des rives de la Meuse et découvrir les quartiers emblématiques de la ville, tu peux emprunter la Navette fluviale (1€/arrêt ou 8€ la journée – entre 10h et 18h – www.navettefluviale.be). Depuis le pont de Fragnée, «Le Vauban» et «L’Atlas V» desservent six arrêts jusqu’à Coronmeuse. Malgré la météo capricieuse, on a opté pour la marche.

FLÂNER DANS LE PARC DE LA BOVERIE

Au bout du Quai Marcellis, le paysage se fait plus bucolique. Créé en 1853, suite à la rectification du cours de la Meuse et au creusement de la Dérivation, le Parc de la Boverie s’étend sur 9 hectares. Doté d’une volière datant de 1937, d’un étang et d’une roseraie, cet espace vert accueille également un musée consacré aux Beaux-Arts. Revisité par l’architecte français Rudy Riciotti (designer du MUCEM de Marseille), Le Musée de la Boverie est installé dans bâtiment construit pour l’exposition universelle de 1905.

OÙ DORMIR À LIÈGE ?

Hôtel Neuvice
En Neuvice, 45 – Nuitée à partir de 100€ – www.hotelneuvice.be/fr
Cette ancienne imprimerie ayant appartenu à Jean-François Bassompierre se niche dans une rue piétonne, à moins de 200 mètres du Quai de la Goffe et de la place du Marché. Ici, les propriétaires actuels ont su marier avec bon goût les particularités architecturales du XVIIIe siècle (escaliers en bois sculptés, coursive et caves sous voûtes) au confort moderne (parfaite isolation phonique, écran tactile permettant de régler la lumière, le chauffage et la musique). On recommande !

OÙ MANGER À LIÈGE ?

On a goûté les fameux Boulets sauce Sophie (boulette de viande en sauce brune aigre-douce servie avec des frites) de Chez Philippe (39, rue Haute Sauvenière), mais on n’en garde pas un souvenir mémorable. Pourtant, l’établissement a remporté un prix et a été nominé à deux reprises par la confrérie du Gay Boulet de Boncelles… Heureusement, on s’est régalé ailleurs.

🍴Madame Boverie – Parc de la Boverie, entrée par le musée
De mai à fin septembre, cette sandwicherie fine propose des paniers pique-nique à emporter dans le parc (à partir de 11€/pers). Préparés sur place leurs bagels aux recettes originales font honneur aux bons produits. On recommande aussi leur tarte au riz (blank dorêye en wallon liégeois), une délicieuse pâtisserie locale. A partir de 7,40€ le bagel.
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h – www.madame-abc.be/madame-boverie/

🍴Amon Nanesse – 4, rue de l’Épée
Au cœur du quartier historique, dans d’anciennes bâtisses du 18e siècle, cette adresse propose des mets dans la plus pure tradition liégeoise. Dépendante de La Maison du Peket, elle sert également un alcool de genièvre fait-maison qu’elle décline en une trentaine de parfums fruités, le Peket. L’accueil est chaleureux, les assiettes généreuses et on adore le fromage de Hervé (AOC de la famille du maroilles ou de l’époisses) nappé de sirop de Liège (sirop à base de poires et pommes). Une tuerie !
Ouvert 7j/7 à partir de 10h – www.maisondupeket.be

Envie d’une bière locale ? Fabriquée artisanalement à partir d’orge et de trois variétés de houblon, la Curtius est produite depuis 2012 par la Brasserie C qui se trouve dans l’Impasse des Ursulines, à 300 mètres de la Place Saint-Lambert, au pied de la Montagne de Bueren. Légèrement amère, cette bière blonde à 7° a une saveur à la fois fleurie et fruitée. Note qu’il est possible de visiter la micro-brasserie et même d’y prendre un verre.

A cause de ses façades délabrées, le centre historique de Liège fait pâle figure face à la jolie Bruges. Toutefois, elle peut compter sur ses aimables habitants et son riche patrimoine historique.

Également surnommée la « Cité aux cents clochers » parce qu’elle possède de nombreux édifices religieux (1 cathédrale, 1 basilique, 6 collégiales et de nombreuses églises), elle ravira sans conteste les amateurs de vieilles pierres.

Notre périple belge s’achève ici. Retrouve ci-dessus, les lieux cités précédemment. En espérant que cela t’aideras si tu comptes t’y rendre 😉

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

A propos de l'auteur

Passionnée de Pop Culture et friande d'évasion, ma curiosité n'a aucune limite.