De passage à Bruges, on met les voiles sur la côte Belge. En route pour Ostende, à une trentaine de kilomètres de la capitale de la Flandre-Occidentale. Accessible en voiture en moins d’une demi-heure, l’une des stations balnéaires les plus prisées de Belgique est aussi desservie par le train (14 minutes depuis Bruges ou 1h15 depuis Bruxelles-Midi).

Ce 7 août, le soleil est au rendez-vous. Après avoir cherché en vain une place gratuite, on se gare dans un parking souterrain (LBP Indigo parking Koninginnelaan, 5h à 10,90€), juste en face de la piscine municipale et de la mer.

LA PROMENADE ALBERT 1ER

Parée d’une guirlande d’immeubles en béton très laids, de bâtiments nettement plus jolis et de restaurants, cette digue piétonne de 8 km de long jouxte une immense plage de sable fin. Parcourue inlassablement par les cuistax (quadricycles), elle accueille notamment le «Walk of Fame» du Festival du Film qui a lieu début septembre.

En travaux ce jour-là, les arcades des galeries royales (Koninklijke Gaanderijen) servaient à la Belle Époque à abriter la bourgeoisie du soleil ou des intempéries. Construites en 1905, elles reliaient la Villa Royale de Léopold II à l’hippodrome Wellington.

D’ici, on peut prendre le tramway du littoral qui s’arrête à toutes les autres stations balnéaires de la côte. Créée au début du 20e siècle, cette ligne s’étend sur 67 kilomètres.
Billet 1h à 3€ ou 8€/jour – www.delijn.be/fr/kusttram/locaties-haltes/

ART IS FOR EVERYBODY

Ostende propose un parcours d’art urbain collaboratif unique en son genre, The Crystal Ship. Véritable musée d’art en plein air, il réunit pas moins d’une cinquantaine d’œuvres d’artistes internationaux.

Au 293-311 de la rue du Dokter Eduard Moreauxlaan, tu pourras même admirer l’une des créations de l’acteur Matthias Schoenaerts aka Zenith qui a repris pour l’occasion sa bombe. Tu ne le savais peut-être pas mais il y a 20 ans, il officiait sous le nom de «Buck» aux côtés de Chase et Bué (Cf. : 1ère photo.).


OÙ MANGER À OSTENDE ?

Bord de mer oblige, on a envie de moules/frites. Le long de la promenade ou à l’intérieur de la ville, ce n’est pas le choix de restaurants de fruits de mer qui manque. Partis pour tester le fameux Kombuis (Van Iseghemlaan 24) recommandé par tous les guides, on se rabat finalement sur un autre resto à cause des prix exorbitants et l’impossibilité de payer en carte bleue.

🍴Jans Café – Van Iseghemlaan 60
A deux pas du Casino et de l’Office du Tourisme, cette ancienne discothèque des années 80 s’est muée en un restaurant où l’on sert une excellente cuisine franco-belge. Ici, les fruits de mer sont à l’honneur mais les viandards trouveront aussi de quoi se régaler. On craque pour une casserole fumante de moules charnues à la coriandre, au curry et à la bière. Accompagné de frites bien croustillantes, ce plat généreux comble suffisamment notre appétit pour faire l’impasse sur un dessert.
Ouvert de 12h à 14h30 et de 18h à 23h, fermé le dimanche – www.janscafe.be/

Surnommée la «Reine des Plages», Ostende porte bien son nom. En effet, à l’exception du parcours de street art, son centre n’a pas grand intérêt.

Prochaine étape de notre escapade belge : Liège.

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

A propos de l'auteur

Passionnée de Pop Culture et friande d'évasion, ma curiosité n'a aucune limite.