Tu comptes te rendre au Mont-Saint-Michel et tu aimerais éviter les pièges à touristes à l’heure du déjeuner ? On te recommande La Ferme Saint-Michel qui propose une cuisine du terroir digne du joyau normand inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Implanté derrière un rideau d’arbres, à proximité du départ des navettes gratuites pour le Mont, ce restaurant traditionnel est une ancienne bergerie des polders, (ces terres cultivables gagnées sur la mer après l’assèchement des marais littoraux). Murs en pierres apparentes, charpente cathédrale, four à pain et mobilier en bois. Géré par Joël Lerognon, ancien maire de Pontorson, ce lieu à l’ambiance champêtre offre 200 places en salle et 30 en terrasse extérieure.

Cuisine de terroir

Arrivés sans réservation vers 12h30, on nous installe rapidement à l’une des rares tables de libre. Fruits de mer de la Baie, légumes des polders, œufs provenant d’un poulailler proche et garanti plein air ou encore volailles bio de Janzé. La carte du chef cuisinier Aurélien Legrand nous invite à découvrir des plats aux accents résolument normands et bretons.

La mise en bouche commence avec un velouté de carottes des polders à la crème normande. On aime son onctuosité et son goût sucré. On poursuit avec une assiette de fruits de mer (3 huîtres de Cancale, 6 crevettes, 9 bulots), arrosé d’un cidre fermier provenant des celliers de Marie-France et Philippe Lécrivain, seuls producteurs-récoltants du canton de Pontorson.

Ensuite, Alex opte pour l’épaule d’agneau de pré-salé «Grévin», confite et grillée au four à pain. Reconnue par une AOC et une AOP, cette viande d’exception à la texture fine est obtenue grâce à un élevage en plein air et un pâturage de plantes halophiles qui composent la flore unique des prés-salés de la baie du mont Saint Michel et de la côte Ouest du Cotentin (salicorne, obiome, puccinellies). Accompagnée d’un gratin de pommes de terre, elle est fondante à souhait ! Et pour moi, ce sera un pavé de saumon labellisé bio. Assaisonné d’une sauce aux câpres, sa chair moelleuse se marie parfaitement avec la fondue de poireaux.

On achève ce copieux repas avec une assiette de fromages et un dessert symbolisant la symbiose entre la Normandie et la Bretagne : le Pont d’Orson. Des pommes du verger familial macérées dans du Calvados et du caramel breton surmontés d’une meringue et d’un sorbet à la pomme. Un délice !

Cuissons, qualité des produits, équilibre des plats. De l’entrée au dessert, on a apprécié l’intégralité des plats. Ravis de ne pas s’être fait empoularder 😆

L’addition

◦ 2 Menus Découverte à 39€
◦ 1 bouteille de cidre fermier à 12,50€
Total : 90,50€

Note que La Ferme Saint-Michel propose un accès gratuit sans limitation de durée à leur parking privé. Néanmoins, depuis le 1er avril, la sortie de tout véhicule de la zone de la Caserne donne lieu à un droit de passage perçu par la collectivité de 9€ pour toute entrée avant 19h (4,50€ après 19h). En haute saison, le parking public s’élevant à 14€, tu économiseras donc 5€. En bonus, tu repartiras même avec un petit souvenir offert par le restaurant pour compenser cette nouvelle taxe.

La Ferme Saint-Michel
Route du Mont-Saint-Michel, La Caserne 50170 Le Mont Saint Michel
Ouvert de 12h-14h et 19h-21h. Fermé le dimanche soir.
www.restaurantfermesaintmichel.com/
Réservations : 02 33 58 46 79
💰 Menu à partir de 22€

© Crédits Photos – S H U N R I Z E.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.