« Prenez la parole » revient ! Edilivre et l’association Le Refuge lancent la seconde édition de son concours de nouvelles sur le thème de l’homosexualité et de la transidentité.

Fiction, récit de vie, témoignage, … Ils t’invitent à prendre la plume pour livrer une histoire sur ce sujet unique. A la clé : la publication de ton prochain roman !

COMMENT PARTICIPER ?

A l’exclusion des salariés d’Edilivre et de l’association le Refuge, ce concours d’écriture francophone est ouvert à tous.

Tu as jusqu’au jeudi 05 juillet à minuit (heure de Paris, France) pour poster ta nouvelle via le formulaire en ligne. En sachant que tu ne pourras présenter qu’une seule et unique nouvelle, sous ton nom et prénom.

Ta nouvelle devra être écrite en français, respecter la thématique imposée, ne pas dépasser les 10 000 caractères, espaces compris et ne pas contenir d’illustrations, d’images ou de photos.

LE DÉROULEMENT

Durant le mois de juillet, une première sélection sera faite par un jury composé d’auteurs et de lecteurs. Les 50 nouvelles sélectionnées seront ensuite soumises à la notation d’un jury composé de bénévoles de l’Association Le Refuge. Les 3 nouvelles cumulant la  meilleure  moyenne après  cette seconde  sélection seront les  trois  finalistes.

En septembre, un jury composé de salariés d’Edilivre et de membres de l’association Le Refuge choisira 10 nouvelles finalistes. Durant cette période, les internautes pourront également voter sur Facebook pour élire le Prix du Public parmi ces finalistes.

Enfin, Edilivre révélera courant septembre les 4 gagnants du concours (les 3 lauréats et le Prix du Public) ainsi que le classement complet sur son site.

LE JURY

Cette année encore, les nouvelles finalistes seront notamment départagées par Tatiana de Rosnay, Gérard Louvin, Laurence Boccolini et Jarry.

Pour plus d’infos, direction le site des éditions Edilivre.

L’an dernier plus de 800 écrivains étaient en compétition. Feras-tu partie de l’édition 2018 ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.