Tandis que Hulk aka Bruce Banner (Mark Ruffalo) a fui l’humanité à bord du Quinjet volé à Ultron après la bataille de Sokovie, Thor (Chris Hemsworth) a décidé d’enquêter sur les Pierres d’Infinité.

Hanté par l’avènement du Ragnarök, une prophétie annonçant l’apocalypse Asgardienne, il parcourt sans relâche l’univers afin de pouvoir l’endiguer.

De retour à Asgard pour s’entretenir avec Odin (Anthony Hopkins), notre Dieu du Tonnerre découvre que son frère Loki (Tom Hiddleston) n’est pas mort et qu’il a une fois encore usurpé le trône…

Le vendredi 13 octobre, j’ai vu en avant-première THOR : RAGNAROK. Dix-septième film de l’univers cinématographique Marvel et troisième aventure en solo pour le super-héros au marteau enchanté, il sortira dans nos salles le mercredi 25 octobre.

Après un premier THOR qui se prenait un peu trop au sérieux, puis THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES et son scénario discutable, les studios Marvel ont fait appel à Taika Waititi, histoire d’insuffler un renouveau à la saga. Ce choix a-t-il porté ses fruits ?

Un changement de ton radical

Ayant adoré le faux documentaire WHAT WE DO IN THE SHADOWS qui suivait le quotidien de vampires au XXIe siècle, j’étais curieuse de découvrir l’œuvre du réalisateur néo-zélandais.

Du fun, du portnawak, des décors flamboyants, de savoureux caméos, un brin d’action sur l’incontournable «Immigrant Song» de Led Zeppelin. Dans ce chapitre haut en couleur, Waititi use pleinement de son inventivité pour se démarquer des précédents opus.

Remisant systématiquement au placard les enjeux dramatiques, il perdra certainement une partie de son auditoire. En ce qui me concerne, j’ai kiffé de bout en bout, notamment les hilarantes performances de Jeff Goldblum (Le Grand maître) et Chris Hemsworth, visiblement très à l’aise dans le registre de la comédie.

Jusqu’ici Thor était l’un des super-héros les moins populaires des films Marvel, grâce à THOR : RAGNAROK la donne pourrait enfin changer.

Prochain film de l’univers cinématographique Marvel, BLACK PANTHER (14 février 2018).

Laisser un commentaire