Début mars, à la faveur d’une Wonderbox offerte l’an dernier, nous sommes partis nous balader 48h en Touraine.

Après la mauvaise expérience de Damien, nous n’étions pas hyper emballés à la perspective d’utiliser ce genre de coffret. C’est pourquoi, nous avons attendu la dernière minute pour nous en servir.

L’infortune semblait même se poursuivre lorsque l’hôtelier saumurois annula notre réservation une dizaine de jours avant notre départ.

Heureusement, nous avons gagné au change en nous rabattant sur un logement plus excentré disponible dans leur catalogue.

Closerie la Fontaine

A moins de 3h de Paris en voiture, Savigné-sur-Lathan. Située au cœur d’un village fortifié du XVIe siècle, cette ancienne maison de maître est tenue par Nicolas Lamoureux et sa femme.

Nous passerons 2 nuits dans la chambre baptisée La Forezie. Décoration raffinée, parquet en chêne, cheminée en marbre. Située au 1er étage, cet impeccable nid douillet de 18 m² donne à la fois sur l’église St Pierre du XVe siècle et sur un joli jardin arboré.

En plus d’une salle de bains privative avec douche et WC, on trouve un sèche-cheveux, un téléviseur et un accès gratuit Wi-Fi. La rue étant hyper calme, nous dormirons comme des loirs.


Compris dans le tarif, le petit-déjeuner est servi entre 8h30 et 10h dans la salle à manger commune. Tartines beurre/confiture et délicieux gâteau fait-maison. Sommaire mais il fait amplement l’affaire.

Le soir, sur les recommandations de notre hôte, nous dînerons à deux minutes à pied de là, au Bar à Joss.
A l’image de Jocelyne, sa propriétaire octogénaire, le repas proposé est généreux et sans chichi. Comptez 20€/pers pour 2 entrées/plat/fromages/dessert.

Côté commodités, il y a proximité de la Closerie une boulangerie, une pharmacie, un Super U, une station-service, une banque et un parking public gratuit.

Note aux allergiques, il y a des chats à la Closerie La Fontaine ! Pour notre première fois en chambre d’hôtes ce fut vraiment une excellente surprise.


17, rue François II 37340 Savigné-sur-Lathan – 67€ la nuitée – 02 47 24 90 41 – closerielafontaine.fr

Château de Chenonceau

Question visite, nous avons l’embarras du choix avec les nombreux châteaux qui parsèment le Val de Loire. Nous optons pour le château de Chenonceau. Nous étions en voiture mais il y a une gare SNCF juste en face de l’entrée.

Surnommé le Château des Dames en hommage aux femmes qui le façonnèrent, ce haut lieu de la Renaissance enjambe gracieusement les eaux du Cher.

Depuis 1913, ce château privé qui ne reçoit aucune subvention publique est géré par la famille Menier, fondatrice de la fameuse chocolaterie éponyme.

Près du potager des fleurs, les ânes Apollonia, Gliko, Nikos, Markos, Nausicaa et Tibère profitent de la verdure.

Nous faisons rapidement le tour des espaces verts, le printemps n’ayant pas encore fait son œuvre.




















A l’intérieur du château, de nombreuses salles richement meublées sont ouvertes à la visite. Mobilier, peintures, tapisseries, plafonds et éléments décoratifs.

Avec le feu qui crépite dans les cheminées, on n’oublie alors rapidement la tristesse de jardins dépourvus de fleurs. L’hiver, le temps semble s’arrêter ici et l’ambiance est singulière.

En venant à cette époque de l’année, suffisamment tôt et surtout en semaine, nous échappons à la cacophonie des groupes de touristes. Et vu l’étroitesse de certaines pièces, cela représente aussi un bonus non négligeable.













Ouvert 7j/7 – Entrée 13€/pers – 02  47 23 44 02 – chenonceau.com

Crissay-sur-Manse

Au sud-ouest de Tours, à 20 minutes de Chinon. Après La Roche-Guyon, voici le second village que nous visitons bénéficiant de l’appellation Plus Beaux Villages de France.

L’endroit est désert ! Les ruines du château du XVe siècle sont accessibles uniquement sur RDV et l’église du début du XVIe siècle n’est ouverte que le weekend hors saison (de mai à octobre de 10h à 18h).

Nous nous contenterons de ses charmantes ruelles bordées de maisons des XVe et XVIe siècles avec toits d’ardoise et lucarnes en tuffeau (pierre calcaire spécifique à la région) ainsi que du lavoir situé en contrebas.

En remontant, nous nous arrêtons chez la jeune apicultrice Alexandra Carré-Laubigeau pour lui acheter du pain d’épice et du miel de colza. Nous apprendrons au passage que sa boutique est sur le point de fermer définitivement. C’est déplorable, quand on sait qu’elle avait repris l’affaire de son beau-père cinq ans auparavant et que ses produits sont artisanaux.









Visite du château – Entrée 3€/pers – Résa M. André Bour­rée 02 47 58 54 03

Chinon

Entre Tours et Angers, la patrie de François Rabelais accueille les férus d’Histoire de bonne chère. Les amateurs de vin seront d’ailleurs ravis de profiter des diverses caves de la ville.

Pour le déjeuner, nous atterrissons au Café de l’hôtel de ville. Cette brasserie familiale située à proximité de la mairie propose de bons petits plats faits maison.

La météo n’étant pas propice à la flânerie le long de la Vienne, nous nous tournons ensuite vers les rues tortueuses de la vieille ville.

Entourée de donjons, de tours et de créneaux, Chinon possède la seule forteresse médiévale en Val de Loire. Cette courte balade nous donne une furieuse envie de reprendre nos randonnées.








Nous sommes aussi passés à Tours mais après avoir goûté à la quiétude des petits villages, difficile de s’y attarder. Beaucoup trop de monde !

Attractive en hiver, la Touraine l’est davantage durant les beaux jours. Mai 2017 étant ponctué de week-ends prolongés, n’hésitez pas à y faire un tour à cette période 😉

Laisser un commentaire