Cette fois-ci, je t’emmène dans les Yvelines pour une randonnée à travers le parc et la forêt de Marly-le-Roi.

Samedi 28 février, 9h29. On prend le Transilien à la Gare St. Lazare en direction de Saint-Nom-la-Bretèche.

30 minutes plus tard, nous voici à la Gare de Bougival (Zone 4 du pass Navigo). Avant de commencer le parcours forestier, on décide de visiter un peu le centre-ville de Bougival. Pour cela, il faut sortir côté ouest et prendre tout de suite à droite.

Comme tu peux le voir sur le tracé Google Maps dispo en bas de l’article, la balade commence de façon chaotique. Absorbés par autre chose, on n’a pas fait gaffe au panneau qui indiquait les points d’intérêts 😆

Ça caille mais on relativise car contrairement à la semaine précédente, le soleil est de la partie.

Gare départ : Bougival | Gare arrivée : Saint-Nom-la-Bretèche
Durée estimée : Plus de 4h
Distance estimée : 13 km
Balisage : jaune-rouge et blanc-rouge

BOUGIVAL

17 kilomètres à l’Ouest de Paris. Niché au creux de la vallée de la Drionne, Bougival propose un parcours des Impressionnistes. Aujourd’hui, on se contentera de découvrir son église du XIIe siècle (Notre-Dame de l’Assomption), le hameau coloré de Saint-Michel où vécut Claude Monet, et le lavoir en pierre, tuile et bois, restauré en juin 2005.




LE BOIS DE LOUVECIENNES

De retour à la gare, on rejoint la place du Cormier, emprunte le mail du Bois Brûlé et suit le balisage jaune-rouge du GRP Ceinture Verte.

Si les vignes du coin ont été remplacées par des routes et des pavillons, le bois de Louveciennes est toujours là. En chemin, on croise des chevaux dont un qui aime particulièrement les gratouilles d’Alex. Le petit coquin a ainsi collé direct ses fesses contre le barbelé pour qu’on les lui gratte 😆

On fait notre pause déj’ dans le Parc de l’Étang sec. Puis, on reprend notre marche jusqu’au domaine du Parc de Marly.






LE CHÂTEAU FANTÔME DE MARLY

Un parc, un abreuvoir, deux bassins. Passé les grilles, il n’y a pas grand-chose à voir.

Situé à 7 km au nord-ouest de Versailles, à mi-chemin avec le château de Saint-Germain-en-Laye, Marly était pourtant une réalisation majeure de Louis XIV. Mais après avoir été délaissée par ses rois, pillée par les révolutionnaires, démantelée par ses propriétaires et saccagée par les soldats de Napoléon, il ne reste effectivement plus rien de la superbe résidence royale édifiée par Jules Hardouin-Mansart.

On monte les escaliers, on poursuit sur le sentier du GR 1 (balisage blanc-rouge) et on traverse la D7 pour pénétrer à nouveau dans la forêt.





FORÊT DE MARLY

Ancien territoire de chasse des Rois de France, ce massif de 1 749 ha est composé presque exclusivement de chênes et châtaigniers.

La traversée s’avère sportive car à mesure que l’on approche de la gare de Saint-Nom La Bretèche (Zone 5 du pass Navigo), le terrain est de plus en plus gras. C’est la fête à la gadoue !

Au niveau de l’Étoile de Dryade, on prend enfin à droite et on suit le balisage blanc-rouge qui mène jusqu’à la gare SNCF.




Pour ce qui est du dénivelé, la montre d’Alex indiquait 364 mètres en montée et 305 mètres en descente.
En dehors d’un passage ultra boueux et de flaques gelées au niveau de L’Étang-la-Ville, le sol était plutôt sec tout au long de la randonnée.

Le passage au Château de Marly est franchement dispensable mais j’ai adoré la balade en forêt et repéré de nouveaux coins à châtaignes 😋
On pense aussi revenir à Bougival pour découvrir le parcours Impressionnistes lorsque le soleil sera au rendez-vous.

Laisser un commentaire