Dés aujourd’hui, les français vont pouvoir découvrir tous leurs super-héros préférés dans un même film après des mois de teasing. Dans ce 19e long-métrage de l’univers cinématographique Marvel et 7e opus de la phase III, les Avengers et leurs alliés se rassemblent donc pour un affrontement sans précédent contre le redoutable Thanos.

Vu en avant-première mardi matin, je vous explique pourquoi il ne faut surtout pas rater AVENGERS : INFINITY WAR, LE film évènement de ce printemps 2018.

POUR VOIR ENFIN THANOS EN ACTION

Scènes post-génériques (Avengers, L’Ère d’Ultron) ou moins anecdotique (LES GARDIENS DE LA GALAXIE). A l’origine de l’attaque des Chitauri qui ravagea New York, Thanos s’est contenté jusqu’ici d’apparitions. Dans cet opus, le Titan a décidé de prendre les choses en mains en récupérant lui-même les 6 Pierres d’Infinité, des artefacts cosmiques conférant d’immenses pouvoirs à quiconque les possède.

Incarné par le génialissime Josh Brolin (Jonah Hex), l’un des plus grands méchants de l’univers Marvel prend ici toute sa dimension. Crâne Rouge, Dormammu, Kaecilius, Malekith, Ultron et Cie font ainsi pâle figure face à cette menace sans merci qui réserve bien des surprises au spectateur.

POUR VIVRE UNE COURSE CONTRE LA MORT

Pour rappel, 5 pierres sont déjà apparues dans le MCU : la gemme de l’Espace présente dans le Tesseract (CAPTAIN AMERICA : FIRST AVENGER, AVENGERS, Thor : Ragnarok), celle de l’Esprit nichée dans le sceptre de Loki (AVENGERS, CAPTAIN AMERICA : LE SOLDAT DE L’HIVER) puis trônant sur le front de Vision (AVENGERS: L’ÈRE D’ULTRON), celle du Pouvoir cachée dans l’Orbe de Morag (LES GARDIENS DE LA GALAXIE), celle de la Réalité connue sous le nom de l’Éther confiée au Collectionneur (THOR : LE MONDE DES TÉNÈBRES) et celle du Temps sertie dans l’Œil d’Agamotto (Doctor Strange).

Réputé pour semer la mort, rien ne pourra plus arrêter Thanos s’il met la main sur ces fameuses pierres. Sachant qu’à ce jour, seule la Pierre de l’Âme reste introuvable, ce n’est qu’une question de temps pour que l’univers subisse son courroux. Frissons garantis !

POUR SON CASTING DÉTONNANT

Réunir la multitude de super-héros apparus ces dix dernières années dans une aventure cohérente paraissait une véritable gageure. Dans INFINITY WAR, les scénaristes Christopher Markus et Stephen McFeely (Captain America : Civil War) sont parvenus non seulement à les incorporer à un trépidant récit mais aussi à préserver leurs particularités. Des tourments existentiels de l’arrogant Tony Stark à l’humour potache de nos bras cassés de la galaxie en passant par l’ambiance mystique propre au Doctor Strange, les univers et les personnalités s’entremêlent avec beaucoup d’aisance.

PARCE QUE ÇA ENVOIE DU LOURD !

Si AVENGERS : INFINITY WAR propose son lot de scène d’action dantesque, c’est surtout sa ribambelle de rebondissements inattendus qui vous mettra au tapis. Dès lors, préparez-vous à une surprenante aventure à la fois drôle, épique et tragique.

Après l’excellent Black Panther, j’ai encore passé un très bon moment devant un film Marvel. Ces 2h30 se sont écoulées à une vitesse folle. Seule grosse frustration : ce troisième volet de la saga AVENGERS mis en scène par Anthony et Joe Russo (réalisateurs des deux derniers opus de Captain America) ne met pas un point final à l’histoire initiée en 2008, puisque sa suite est d’ores et déjà prévue pour mai 2019.

Et pour ce qui est de l’habituelle surprise post-générique, je vous confirme qu’il faudra se contenter d’une seule et unique scène.

A venir : Ant-Man et la guêpe (18 juillet 2018) et Captain Marvel (6 mars 2019).

2 Réponses

  1. Steeve Tremblay (@LeTusken)

    Black Panther m’avait déçu finalement (je l’ai vu il y a à peine 2 semaines), mais Avengers Infinity War, wow! Probablement le meilleur film de super-héros! Spectaculaire, drôle, passionnant, attachant, touchant, étonnant. J’ai adoré!

    Répondre
    • Val

      A force d’entendre des louanges sur quelque chose, on arrive au ciné avec de grosses attentes.
      Comme je le disais plus haut, Black Panther n’est pas parfait. Il y a des raccourcis scénaristiques et des effets spéciaux un peu pourraves par moment.
      Au-delà des héros badass, j’ai beaucoup d’affection pour ce film car il marque un tournant dans la représentation des noirs à l’écran. L’image des Afro-Américains a toujours été stéréotypée alors ça fait du bien de voir autre chose à l’écran. Qu’il s’agisse d’un film Disney donc d’un film d’envergure et mainstream me fait extrêmement plaisir 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.