Didier et Élise vivent une histoire d’amour passionnée et rythmée par la musique. Lui, joue du banjo dans un groupe de Bluegrass Country. Elle, tient un salon de tatouage et chante dans le groupe de Didier. De leur union naît une fille, Maybelle…

Présenté en marge du festival de Cannes 2013, ALABAMA MONROE est le second long-métrage de Félix Van Groening (La merditude des choses, 2009), sa sortie est prévu le 26 Août.

Les premières notes « Will the circle be unbroken, by and by, Lord, by and by, there’s a better home a-waiting in the sky, Lord, in the sky… » résonne encore en moi. Si on connaît l’importance des premières minutes dans un film, on reconnaît bien volontiers que la musique accentue l’effet et son souvenir. Peu importe le style. Au fond ce qui compte c’est ce qu’on y trouve et ce qu’elle connote. ALABAMA MONROE est de ces films ou la musique donne le ton et la mesure.

Dès les premières minutes, on est envahie d’accords de banjo, de mandoline, de guitare et de basse entremêlés de voix chaleureusement country. L’immersion est rapide, on plonge dans un premier temps dans l’environnement naturel et doux des deux personnages. Puis, le rythme s’accélère et les sauts dans le temps sont de plus en plus présents. Le scénario aborde la vie de couple dans sa construction, son évolution et ses ironies qu’on arrive, ou pas, à surmonter– seul ou, et à deux.

L’approche et le jeu des deux acteurs est sublime. Johan Heldenbergh et Veerle Baetens se complètent à merveille !

Il y a un beau travail de plan et de découpe, notamment ceux de Maybelle à l’hôpital et ceux concernant la colère et la rage du couple. Une impression de huis clos engloutie dans ces flash-back à répétition. Le scénario est léché, lâché d’humour nécessaire à certains moments mais aussi idéaliste et révolté lorsque la situation devient désespérée.

Complété du vent épileptique du Broken Circle breakdown Band, musique Bluegrass «d’états d’âmes» omniprésente et indispensable. ALABAMA MONROE est comme un petit cri étouffé, surprenant et magnifique. Sensible et tous, accrochez-vous parfois les rires sont plus doux que les larmes.

Et si vous voulez déjà vous familiariser avec la B.O, elle est disponible en Téléchargement. Pour l’album, il faudra être patient et attendre la sortie du film. Pour toutes informations concernant le film, vous avez leur joli site.

Laisser un commentaire